Navigation – Plan du site
2013

Clinchamps-sur-Orne, Laize-la-Ville et Boulon – Raccordement de la RD562A à la RD41

n°3452
Responsable(s) des opérations : Clarisse Parra-Prieto
Notice rédigée par : Clarisse Parra-Prieto

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-0.425;49.064;-0.388;49.098

1Le premier constat que nous pouvons faire est la forte densité de structures archéologiques mises au jour sur ce petit tracé routier. Elles sont particulièrement nombreuses dans les trois derniers sondages, où l’on repère plus de 60 % des structures.

2Nous y avons identifié un habitat appartenant à La Tène ancienne. Il est principalement identifié par la présence de deux enclos fossoyés et/ou palissadés. Les éléments de poteries mis au jour dans ces structures sont rattachables aux corpus céramiques régionaux des ve et ive s. av. J.-C. L’identification de l’habitat réside aussi dans la mise au jour de structures de stockage de grande capacité, implantées à l’intérieur des enclos. Il s’agit de silos et d’au moins une cave semi-enterrée. Une telle vocation de réserve est déjà connue dans la région, avec l’exemple du lieu-dit la Fosse Touzé, de Courseulles-sur-Mer, bien qu’il s’agisse exclusivement de greniers. Un bâtiment est identifiable dans la partie ouest du secteur.

3L’échantillonnage de quelques structures a permis d’exhumer un mobilier varié contenant entre autres des scories et la tête d’un petit marteau. Ces éléments traduisent la présence d’une activité artisanale probablement liée à la métallurgie.

4Ce type d’habitat, structuré à l’intérieur d’un enclos, est bien connu dans la Plaine de Caen. L’habitat de Laize-la-Ville s’intègrerait d’ailleurs parmi les exemples les plus précoces de la région.

5Un réseau de structures linéaires a été mis au jour plus à l’ouest. Aucune attribution chronologique n’est possible, mais, s’il est lié à l’habitat, il pourrait témoigner d’un aménagement agraire du paysage.

6Une chaussée aménagée avec des galets a également été mise au jour dans la tranchée 4. Elle est d’orientation est-ouest et est encore en usage à la fin du xviiie s. (présente sur la carte de Cassini). L’abandon de cette chaussée, entre la fin du xviiie s. et le début du xixe s., témoigne du souci d’optimiser l’occupation des sols par un remembrement.

7Un fragment de hache polie en dolérite révèle la présence de l’homme dans ce secteur pour la période néolithique.

8Quelques rares restes de mobiliers sont rattachables à la période gallo-romaine.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Clarisse Parra-Prieto, « Clinchamps-sur-Orne, Laize-la-Ville et Boulon – Raccordement de la RD562A à la RD41 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 16 mars 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16908

Haut de page

Responsable d'opération

Clarisse Parra-Prieto

CG 14

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org