Navigation – Plan du site
2013

Saint-Germain-de-Varreville – La Grande Pièce, trésor monétaire

n°3336
Responsable(s) des opérations : Pierre-Marie Guihard
Notice rédigée par : Pierre-Marie Guihard et Guillaume Blanchet

Entrées d’index

Mots-clés :

monnaie, trésor, numismatique

Chronologique :

Gallo-romain

Nature des opérations :

Programme d’analyse (PAN)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-1.274;49.423;-1.212;49.456

1Le trésor monétaire de Saint-Germain-de-Varreville a été découvert au cours du premier semestre de l’année 2011, à l’occasion de travaux agricoles. Le dépôt, contenu dans un vase en céramique noire, a été conservé dans son intégralité et prélevé intact pour une fouille en laboratoire conduite en 2012 au service de numismatique du Centre Michel de Boüard-Craham (UMR 6273). Il est constitué de 14528 nummi de la première moitié du ive s. – et quelques rares antoniniens, aureliani et imitations radiées du dernier quart du iiie s. – ce qui en fait l’un des plus volumineux trésors monétaires découverts en France et en Europe pour cette période.

2Au cours de l’année 2013, la moitié du trésor (soit 6471 monnaies) a fait l’objet d’un nettoyage et d’une stabilisation pour en préparer l’étude numismatique. Ces travaux de restauration, destinés à préparer l’étude numismatique, ont été réalisés en collaboration avec Guillaume Blanchet (contractuel Université de Caen, spécialiste de numismatique antique).

3Un échantillon de 1971 monnaies a d’ores et déjà été identifié. Un classement par période de frappes donne la ventilation suivante :

Période de frappe

Nombre

Avant 294

5

294-310

1

310-313

1

313-318

9

318-324

227

324-330

225

330-335

1204

336-341

268

341-348

31

Total

1971

4Dans l’état actuel des connaissances, le dépôt est constitué d’un quart de nummi au 1/96e de livre et pour plus de 76 % de nummi au 1/132e et 1/192e de livre. Il compte quelques exemplaires d’un monnayage résiduel du iiie s. et de la période 294-318. Notons également pour la période 330-348 la présence, en nombre, d’imitations. Des types monétaires peu courants – quant à eux en nombre limité – sont à signaler. Il s’agit de monnaies frappées au nom de Delmace césar sous Constantin Ier (306-337), du Divus Constantinus et du Populus romanus.

5Cette répartition interne montre donc que le terminus post quem du dépôt est peut-être contemporain des premières années de la décennie 340 si on compare sa structure à celle du trésor contemporain de La Chapelle-lès-Luxeuil (Haute-Saône) enfoui vers la fin de l’automne 341 ou le début de l’hiver 342.

6L’étude numismatique n’en est qu’à ses débuts et devra permettre de préciser ces premiers résultats. Il est également envisagé de confronter les enseignements de l’étude numismatique à la stratigraphie interne du dépôt, afin d’observer d’éventuelles dynamiques d’accumulation.

Fig. 01

Monnaies du ive s. après nettoyage

Cliché J.-C. Fossey, Craham.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/16776/img-1.png
Fichier image/png, 86k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pierre-Marie Guihard et Guillaume Blanchet, « Saint-Germain-de-Varreville – La Grande Pièce, trésor monétaire », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 26 février 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16776

Haut de page

Responsables d'opération

Pierre-Marie Guihard

Craham

Articles du même responsable de fouilles

Guillaume Blanchet

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org