Navigation – Plan du site
2013

Val-de-Reuil – Éco-village des Noés de Léry

n°17-863
Responsable(s) des opérations : Bruno Aubry
Notice rédigée par : Bruno Aubry

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.165;49.220;1.263;49.309

1L'opération de diagnostic a porté sur un projet immobilier d’éco-village sur la rive gauche de l’Eure. L’assiette investie par les constructions est d’une surface de 44 600 m2. L’altitude moyenne du lieu est de + 8,50 m NGF.

2Le terrain appartient à la berge gauche de l’Eure non loin de la confluence avec la Seine, et en plein cœur de la plaine inondable de la boucle du Vaudreuil.

3Le diagnostic a permis de mettre en évidence quatre occupations chrono-culturelles différentes s’associant à des environnements sédimentaires singuliers.

4Ainsi, nous avons mis au jour l’emplacement d’une unité d’habitation du Néolithique ancien lié à un faciès qui pourrait appartenir au VSG récent. Un sol archéologique comprenant des vestiges lithiques et céramiques dessine un espace défini dans un horizon très hydromorphe, suggérant l’empreinte d’une construction sur poteaux plantés.

5Répartis sur une large bande et identifiés au centre de l’emprise foncière, sur un dôme graveleux, des regroupements de poteaux, parfois plus de 16 unités, apparaissent sous un nappage de grave sale. Très peu de mobilier accompagne ces ensembles, mais quelques tessons et un peson permettent de proposer une datation du Bronze final-premier âge du Fer. À ce jour, aucun plan clair de bâtiment n’a pu être mis en évidence.

6Découverte au sud de l’emprise, une occupation de la fin du ier s. apr. J.-C. investit le comblement supérieur d’un talweg secondaire formé par des bras de l’Eure. Celui-ci est orienté est-ouest. Les vestiges sont essentiellement des fosses et des trous de poteau installés directement sur un « remblai » de matériaux graveleux et de démolitions antiques.

7Enfin, de façon plus lacunaire, des vestiges mobiliers et plus particulièrement métalliques occupent le quart nord-est de l’emprise. Ils sont rattachés aux xe-xiie s. apr. J.-C. Les vestiges sont majoritairement composés de monnayage, de boucles de harnachements, d’accessoires vestimentaires et de plomb de pêche (lest).

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bruno Aubry, « Val-de-Reuil – Éco-village des Noés de Léry », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 18 février 2016, consulté le 22 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16677

Haut de page

Responsable d'opération

Bruno Aubry

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org