Navigation – Plan du site
2013

Le Vieil-Évreux – Les remparts : le théâtre

Responsable(s) des opérations : Filipe Ferreira
Notice rédigée par : Filipe Ferreira

Entrées d’index

Chronologique :

Antiquité

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE commune : 27684
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.177;48.985;1.250;49.017

1La campagne de fouilles dirigée sur le théâtre du Vieil-Évreux en 2013 a eu pour objectif de mieux saisir l’évolution du plateau scénique. La campagne précédente nous avait déjà permis d’appréhender différentes phases de construction mais le matériel datant étant rare, la fourchette chronologique proposée restait relativement large. Cette année, le sondage a été prolongé vers le nord de l’estrade scénique, afin de préciser non seulement la chronologie relative de ces structures mais aussi la nature de ces constructions.

2D’emblée, soulignons que la plupart des études n’ont pas encore été menées à terme et que les indices chronologiques restent encore de l’ordre de l’hypothèse. Néanmoins, il est possible de proposer une chronologie relative de ces constructions et de les rattacher aux différentes phases déjà observées au sein du théâtre du Vieil-Évreux.

3Le premier état de la scène correspond probablement au premier théâtre connu, elle mesure environ 9 m de longueur sur 4 m de largeur. Le bâtiment d’arrière-scène correspondant mesure environ 5 m de longueur et 3,70 m de largeur. Ses fondations sont d’ailleurs reliées au premier état du mur de scène. Cette première estrade subit ensuite un faible agrandissement de 1 m de largeur. Par la suite, probablement lors de la construction du second théâtre, la scène est agrandie et mesure près de 22 m de longueur sur 6,30 m de largeur. Ces modifications ont également entraîné la reconstruction du bâtiment d’arrière-scène. Les matériaux de construction du premier état ont été soigneusement récupérés et les accès qui étaient disposés de part et d’autre de la première scène ont été supprimés.

4Enfin, l’espace scénique est remanié une dernière fois. Ces modifications ont eu un impact important sur l’ensemble du monument, avec pour conséquence l’exhaussement de la cavea. Le goût pour les jeux de l’arène a nécessité le surcreusement de l’orchestra. Le mur avant du plateau scénique a donc été détruit puis reconstruit et prolongé d’une part pour rattraper le niveau de sol du nouvel espace de représentation, d’autre part pour supprimer l’espace ouvert situé entre le mur délimitant l’orchestra et les murs latéraux du plateau scénique antérieur. Les changements observés les années précédentes à la hauteur de la cavea (rehaussement des gradins, consolidation des murs externes et des accès, modification des niveaux de circulation) appartiennent donc à un vaste chantier de reconstruction concernant probablement l’ensemble du monument.

5Quelques traces d’occupation datant de la période médiévale au xixe s. ont été observées. L’ensemble reste cependant très perturbé par les fouilles anciennes et les anciens chablis. La mise en place du parcellaire au xixe s. et au début du xxe s. a fortement endommagé le monument, relativement bien préservé jusque-là.

6Le théâtre du Vieil-Évreux s’ajoute donc à ce groupe d’édifice de spectacles encore peu connus en Gaule, et regroupant plusieurs théâtres de taille moyenne, dont l’orchestra est modifiée en arène, ou comme ici, simplement « surcreusée », pour permettre la tenue de combats. La prochaine campagne d’étude sera essentiellement consacrée au matériel archéologique, et notamment aux nombreux enduits peints provenant du mur d’orchestra ainsi que du mobilier céramique, relativement rare jusqu’ici.

Fig.01 :

Moitié nord du plateau scénique fouillée en 2013

F. Ferreira

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/16608/img-1.png
Fichier image/png, 1,5M
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Filipe Ferreira, « Le Vieil-Évreux – Les remparts : le théâtre », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 18 février 2016, consulté le 26 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16608

Haut de page

Responsable d'opération

Filipe Ferreira

Université Paris-Sorbonne

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org