Navigation – Plan du site
2013

Acquigny – 13 rue de la Gourmandise

n°17-1485
Responsable(s) des opérations : Paola Calderoni
Notice rédigée par : Paola Calderoni

Entrées d’index

Nature des opérations :

Diagnostic (EV)
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE commune : 27003

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.131;49.133;1.219;49.190

1Un diagnostic a été effectué dans une propriété privée avant sa division pour y bâtir une maison en fond de parcelle. Le terrain se trouve à une distance comprise entre 50 m et 100 m, au nord-ouest d’un site de production de poteries des xie et xiie s. Un accès étroit conduisant à la rue de la Gourmandise s’en approche davantage, l’atelier se trouvant de l’autre côté de la route.

2Dix-huit structures fossoyées, dont un puits aux parois en moellons, ont été repérées lors de cette intervention. Quatorze fosses datent de l’époque contemporaine. Sur les quatre structures restantes, deux ont livré du mobilier du xie s. et les deux autres, dont le puits, datent du xiiie s.

3Si l’on excepte la présence d’un tesson antique, trouvé dans une fosse médiévale et d’une fibule mérovingienne isolée, découverte dans le niveau de limon végétal (fibule ansée du groupe 10 de la typologie de Hübener, identifiée par Marine Drieu), l’occupation du site ne débuterait réellement qu’au xie s., avec deux structures fossoyées dont une de la taille d’un trou de poteau. La seconde, de plan ovale, mesure 1,45 m sur 1,20 m pour une profondeur de 0,45 m. Cette occupation discrète est localisée dans la partie sud du projet, à 50 m de la rue de la Gourmandise. Le mobilier céramique dispersé dans ce secteur est similaire à la production de l’atelier de potier voisin. Toutefois ni la quantité, ni la qualité des tessons (pas de ratés de cuisson ni de parois de four) ne relient directement cette parcelle à l’activité de la poterie. Au xiiie s., un puits et une fosse sont aménagés, toujours dans la partie sud du terrain. Le puits, situé au niveau de l’accès à la rue, en est distant d’environ 23 m. Il est parementé à sec avec des petits moellons de calcaire et de rares silex. Son diamètre est de 1,70 m avec une ouverture centrale de 1 m. Ce puits devait être alimenté par la nappe de battement de l’Iton. Il est scellé au xvie s. et la parcelle est probablement remise en prairie ou en culture, puisqu’aucune trace d’aménagement ne reparaît avant la seconde moitié du xixe s.

4Il apparaît donc qu’une occupation médiévale, probablement même un habitat si l’on considère la présence du puits, a occupé le côté nord de la rue de la Gourmandise au xiiie s., mais le projet n’a permis d’en effleurer que la périphérie.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Paola Calderoni, « Acquigny – 13 rue de la Gourmandise », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 17 février 2016, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16492

Haut de page

Responsable d'opération

Paola Calderoni

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org