Navigation – Plan du site
2012

Saint-Cirq-du-Bugue – La grotte du Sorcier

n°026340
Responsable(s) des opérations : Romain Pigeaud
Notice rédigée par : Romain Pigeaud, Florian Berrouet et Estelle Bougard

Entrées d’index

Mots-clés :

bas-relief, diaclase, gravure

Chronologique :

Paléolithique supérieur

Nature des opérations :

Relevé d'art rupestre (RE)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-0.954;44.916;0.984;44.954

1En 2010 et 2011, nous avons réalisé des campagnes de relevés en sélectionnant les panneaux qui semblaient le plus en danger, à titre conservatoire et pour avoir un recul sur l’évolution des altérations. Nous avons également réalisé une topographie plus précise (avec des corrections de plus d’un mètre par rapport à la précédente). Les représentations ont été retrouvées et inventoriées précisément. De nouvelles gravures ont été découvertes à cette occasion. Une première synthèse de ces travaux est parue en 2012 dans la revue Paléo. En 2012, notre objectif était d’avancer dans la connaissance de la topographie et du positionnement des représentations.

2Nous avons choisi de nous intéresser à la diaclase qui constitue les secteurs II et III, en poursuivant le relevé des bas-reliefs et des enchevêtrements de gravures fines. En particulier, il était important de comprendre comment les gravures s’articulaient autour de la grande fissure près de la figure du « sorcier » ainsi que l’organisation de la première partie, celle des bas-reliefs.

3Nous disposons à présent d’une topographie plus précise de la cavité, qui permet de situer les représentations. Il est possible aujourd’hui de discuter précisément de la position des actes de vandalisme et du développement des épanchements de gypse et par-delà, de l’état des parois. L’étude des enlèvements de matière autorise des discussions avancées sur la position du remplissage avant la réouverture et l’aménagement de la cavité à l’époque moderne.

4Par ailleurs, la poursuite des relevés a réservé quelques surprises. Pour les bas-reliefs de la première partie (secteur II), la sensation d’un travail inachevé ou détruit perdure, que ce soit pour le cheval no 4 ou les ensembles 5 à 10. Pour le secteur III, il a été mis en évidence, sur les deux parois (gauche et droite), la non-interruption du décor, contrairement à ce qui avait été affirmé dans les études précédentes. Nous avons bien ici une sorte de « mini Combarelles », en ce sens que les gravures se succèdent sans discontinuer. L’altération des parois rend cependant difficile les raccords (patte de bovidé no 13c). Après l’achèvement du relevé des gravures autour de la grande fissure du secteur IV (la niche du « Sorcier »), il sera temps d’effectuer un remontage complet des figures qui montrera l’importance de ce relief dans les compositions symboliques.

5De nouvelles gravures (16 au total) ont été identifiées, dont 8 figures féminines schématiques et 5 silhouettes fantomatiques. Parmi ces dernières, certaines (nos 20b et A’’) peuvent se laisser interpréter comme des silhouettes de mammouths, comparables à celles du Pech-Merle (Lot). À noter la figure féminine no 20a, qui tranche avec les autres et semble d’allure plus ancienne, comparable à celle de Cussac (Dordogne).

6C’est une autre cavité qui apparaît au fur et à mesure, à la décoration très variée, mais qui doit à notre avis s’enraciner sur une longue période, peut-être dès le Gravettien, alors que traditionnellement le décor de la cavité est attribué au Magdalénien moyen.

7Nous souhaitons approfondir l’étude du secteur III, afin de mettre en évidence l’ensemble du décor, qui semble être le plus ancien de la cavité, sur les deux parois de l’étroit corridor et dans la niche du « Sorcier ». Enfin, il est prévu des prospections dans le secteur VI, dans lequel d’autres tracés commencent à apparaître.

Fig. 01

Figures féminines schématiques et silhouettes fantomatiques. Mises à l’échelle.

Relevés : E. Bougard, Fl. Berrouet, R. Pigeaud et A. Redou. DAO : R. Pigeaud.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/16450/img-1.png
Fichier image/png, 204k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Romain Pigeaud, Florian Berrouet et Estelle Bougard, « Saint-Cirq-du-Bugue – La grotte du Sorcier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 10 février 2016, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16450

Haut de page

Responsables d'opération

Romain Pigeaud

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Florian Berrouet

Estelle Bougard

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org