Navigation – Plan du site
2012

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil – Laugerie-Haute Ouest

n°026605
Responsable(s) des opérations : Arnaud Lenoble
Notice rédigée par : Arnaud Lenoble et Richard Cosgrove

Entrées d’index

Mots-clés :

microlithe, ossement, isotope

Chronologique :

Paléolithique supérieur

Opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=0.976;44.900;1.117;44.967

1L’opération réalisée sur le site de Laugerie-Haute Ouest couvre une double opération de prélèvements. Une première série de prélèvements a été réalisée dans la perspective d’affiner le cadre chronologique des occupations préhistoriques du bassin d’Aquitaine entre 22,5 et 20,5 kyr BP. La seconde série de prélèvements a été menée pour permettre des mesures d’isotopes stables du carbone et de l’azote d’ossements animaux précisément datés dans la perspective de préciser les paléoenvironnements du dernier Pléniglaciaire et les stratégies de subsistance des hommes préhistoriques à cette époque.

2La première série de prélèvements s’inscrit dans le cadre d’un projet développé par le laboratoire PACEA. La période comprise entre 22,5 et 20,5 kyr BP est celle de la transition entre les dernières industries gravettiennes et les premières industries solutréennes. C’est également l’intervalle de temps auquel est rapporté un des épisodes de débâcle d’icebergs qui ont ponctué la dernière glaciation, à savoir l’événement de Heinrich 2 (H2). L’objectif de cette démarche, in fine, est de préciser les occupations préhistoriques qui ont pu être contemporaines de cet épisode, voire de tester l’hypothèse selon laquelle cette période a pu s’accompagner d’une désertification humaine régionale. Cette dernière hypothèse prend appui sur les travaux de caractérisation des paléoenvironnements régionaux concluant à une phase d’extension du pergélisol en réponse à l’événement H2 qui aurait été à l’origine des conditions climatiques les plus rigoureuses auxquelles aient été confrontées les populations préhistoriques du Paléolithique supérieur.

3Deux des six gisements où cette transition est documentée ont été pris en compte dans ce travail : l’abri Casserole et l’abri de Laugerie-Haute Ouest.

4Une série d’ossements de l’abri Casserole a ainsi été sélectionnée et adressée au centre de datations par le radiocarbone de Lyon pour datation par AMS et ultrafiltration. La totalité des six niveaux rapportés au Gravettien ou au Solutréen ont été prélevés. Cependant, seuls les os issus du niveau gravettien NA10b et des niveaux du Solutréen supérieur NA7 et NA7b ont livré assez de collagène pour autoriser une mesure isotopique. Les âges obtenus sont, respectivement, 21 810 +/- 150 (Ly-9946, sur os), 19 020 +/- 110 (Ly-9945, sur os brûlé) et 19 300 +/- 120 kyr BP (Ly-9944, sur os brûlé). La datation du niveau gravettien mérite un commentaire. La série archéologique correspondante, assez réduite, n’a pas fait à ce jour l’objet d’attribution culturelle précise. La datation obtenue, similaire à celles récemment publiées pour la couche 2 de l’abri Pataud, permet à cette série de postuler au club très réduit des ensembles archéologiques documentant le Gravettien final (anciennement Protomagdalénien). Ce rapprochement est par ailleurs conforté par le contenu en lamelles à dos bitronquées de cette série, ce type de microlithes étant l’une des composantes propres aux productions lithiques gravettiennes les plus récentes. Des échantillons de substitution sont en cours de mesure pour dater les niveaux plus anciens du Solutréen.

5Les industries de transition Gravettien-Solutréen de Laugerie-Haute Ouest sont contenues dans la partie inférieure du remplissage, fouillée par D. Peyrony avant-guerre. Devant l’ancienneté de ces travaux et pour s’assurer du contexte des échantillons, un prélèvement sur site a été préféré. L’intervention réalisée au cours du mois de mars 2012 a permis de recueillir une quinzaine d’ossements situés précisément en stratigraphie. Les niveaux prélevés sont les couches rapportées par D. Peyrony au Gravettien (couche B), à l’Aurignacien V (couche D) et au Solutréen ancien (couche H’). Les ossements ont été adressés au laboratoire de géochronologie d’Oxford pour datation AMS par ultrafiltration. Une première série s’est avérée trop pauvre en collagène pour être datée.

6Des datations ont en revanche été obtenues sur ce même site dans le cadre du projet financé par l’agence nationale de recherche d’Australie et associant l’université de La Trobe à Melbourne, l’université de Leiden (Pays-Bas) et le Vassar College de New York. Seize os longs de rennes ont été analysés au laboratoire de datation par le radiocarbone Waitako (Nouvelle-Zélande). Tous ont livré suffisamment de collagène pour réaliser à la fois des datations radiométriques par ultrafiltration et un dosage des isotopes stables. Les résultats préliminaires suivants ont été obtenus. L’industrie périgordienne présente à la base de la stratigraphie livre des âges variant de 23,951 ± 171 BP [Wk-35651] (calBP 28,808 ± 400) à 23,244 ± 155 BP [Wk-35652] (calBP 27,966 ± 242). Le niveau Aurignacien V a été daté de 22,087 ± 109 BP [Wk-35654] (calBP 26,518 ± 364) à 21,837 ± 140 BP [Wk- 35653] (calBP 26,177 ± 448). Une série complémentaire de neuf dates obtenues sur des prélèvements issus de la section sud du gisement indique une sédimentation assez constante, mais rapide, entre les épisodes du Protosolutréen, daté à 21,071 ± 97 BP [Wk-35673] (calBP 25,224 ± 373) et du Magdalénien ancien, daté à 15,875 ± 55 BP [35668] (calBP 19,065 ± 217). Ces résultats montrent que le site de Laugerie-Haute Ouest est globalement préservé de perturbation stratigraphique, livrant une succession cohérente et ordonnée de dates pour les huit millénaires au cours desquels se succèdent dépôts naturels et témoins d’occupations préhistoriques. L’ensemble des résultats isotopiques et radiométriques sont en cours de publication.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Arnaud Lenoble et Richard Cosgrove, « Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil – Laugerie-Haute Ouest », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 10 février 2016, consulté le 22 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16396

Haut de page

Responsables d'opération

Arnaud Lenoble

DOC

Richard Cosgrove

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org