Navigation – Plan du site
2012

Creysse – Les Rivelles

n°026081
Responsable(s) des opérations : Frédéric Prodéo
Notice rédigée par : Frédéric Prodéo

Entrées d’index

Chronologique :

Néolithique, Paléolithique

Géographique :

Aquitaine, Dordogne (24), Creysse
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :

http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=0.527;44.844;0.584;44.887

1Dans un secteur où plusieurs diagnostics archéologiques ont déjà été réalisés, une parcelle de 2700 m2 a fait l’objet de 4 tranchées de sondage, qui représentent 7,2 % de sa surface totale.

2Jusqu’au sommet du socle calcaire altéré, elles ont permis de reconnaître les formations sédimentaires en présence, dont l’épaisseur varie en relation avec une doline localisée vers l’angle au nord-ouest de la parcelle, et qui marque le centre d’une cuvette où les colluvions se sont accumulées sur plus de 4,50 m d’épaisseur.

3En partie inférieure, vers 1,5 m de profondeur, les formations pléistocènes recèlent des lentilles grossières (diamicton), qui livrent quelques blocs débités selon la technique Levallois, et qui attestent donc d’une discrète fréquentation des lieux au Paléolithique moyen, dans des conditions de conservation médiocres.

4En partie supérieure, à une vingtaine de centimètres sous les formations holocènes, soit vers - 1 m, les limons orangés ont livré une occupation ponctuelle du Paléolithique supérieur, fouillée sur environ 8 m2. Il s’agit d’un poste de taille où 7 blocs ont été exploités pour la production de supports destinés à devenir des pointes à cran. La série se compose d’environ 650 pièces lithiques, qui sont en cours d’étude par C. Renard et S. Guégan (CNRS/TRACES, Toulouse). Les techniques de débitage mises en œuvre, les pointes à cran et une lamelle à dos plaident pour une attribution au Solutréen supérieur.

5A la base des formations holocènes, sur les bords de la doline et jusqu’au plus profond du remplissage de celle-ci, de très abondants déchets de taille appartiennent aux étapes initiales de l’ébauchage de haches néolithiques, dont la matière première était extraite des flancs de la dépression. Au fond de celle-ci, et sur une épaisseur proche de 1 m, on rencontre essentiellement de gros éclats corticaux correspondant à des tests de la matière première et au préformage. Sur les bords de la doline, les produits correspondent à des stades plus avancés de mise en forme des ébauches, qui étaient vraisemblablement destinées à être achevées dans les habitats de fond de vallée.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Frédéric Prodéo, « Creysse – Les Rivelles », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 10 février 2016, consulté le 27 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16369

Haut de page

Responsable d'opération

Frédéric Prodéo

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org