Navigation – Plan du site
2013

Morsiglia – A Guaïta

2013 – Fouille programmée n°1286
Responsable(s) des opérations : Françoise Lorenzi
Notice rédigée par : Françoise Lorenzi

Texte intégral

1La dernière campagne de fouille autorisée sur la terrasse supérieure de A Guaita (Morsiglia) s’est déroulée du 15 juin au 15 juillet 2013.

2Elle a concerné le secteur nord-est qui n’avait pu être fouillé en 2012, à savoir les bandes 3 et 4 des carrés Y à C. Le dégagement de ces carrés avait été stoppé en 2011 avec la mise au jour en Z4 et A4 d’une structure quadrangulaire située à la base du niveau supérieur de la couche 2b (côte -180 cm), ainsi que d’une probable structure foyère en C3 flanquée en B3 d’un agencement de petits blocs (Lorenzi 2011). Nous avons effectué en 2013 une extension sur les carrés Y100 à Y2. Tout ce secteur a donc été dégagé jusqu’aux niveaux stériles recouvrant la roche schisteuse en place : si aucune structure clairement identifiable n’a pu être reconnue, la fouille du foyer et des zones adjacentes a livré un matériel lithique et céramique assez abondant.

3La structure foyère (fig. 1), en cuvette tapissée de petits blocs de schiste, nettoyée par les préhistoriques, comprenait deux zones de vidange s’étendant vers l’ouest sur lesquelles est venue s’appuyer la grande structure quadrangulaire de la couche 2a. La couche 3 n'a pas été repérée dans ce secteur où affleure la roche en place.

Fig. 1 – Cuvette et vidange (à gauche) vue du sud

Fig. 1 – Cuvette et vidange (à gauche) vue du sud

Franck Leandri (SRA), 2013

4Les vestiges céramiques ont confirmé les deux principales occupations déjà attestées (fin du Néolithique ancien et Néolithique évolué à récent). Le matériel lithique taillé confirme la prédominance de l’obsidienne sur les autres roches, dont la rhyolite et le silex. Le lithique non taillé a livré de nombreux galets lissoirs, fragments de molettes et d’enclumes. Notons également la présence de plusieurs éléments de parure (fragments d’anneau, de bracelets et de petites perles).

5Une étude de synthèse (monographie) est en cours et fait appel à de nombreux spécialistes :

  • Des études de provenance de matière première ont été confiées à F.-X. Le Bourdonnec (Bordeaux III) pour l’obsidienne, et à C. Leandri (DRAC de Corse) pour le silex. Si le Monte Arci a fourni la presque totalité de l’obsidienne, on relève la présence de deux fragments en provenance de Palmarola et trois de Lipari ;

  • La céramique a permis à M. Gabriele (Pisa, Toscane) de mettre en évidence à travers de nombreuses lames minces l’origine métamorphique, mais aussi granitique et surtout volcanique des argiles composant les récipients utilisés sur le site. On notera également la présence de deux fragments de poteries présentant un décor à base de pigments (M. Colombo et M. Serradimigni, Pisa) ;

  • L’étude du matériel lithique taillé a été confiée à J. Sicurani (docteur de l’université de Corse), tandis que J. Conforti, sur proposition du professeur émérite C. Tozzi (Pisa, Toscane), a étudié les nombreux vestiges en quartz recueillis au cours des fouilles (fig. 2) ;

  • Le matériel lithique non taillé est étudié par B. Zamagni (Pisa, Toscane) : plus de 80 éléments entiers ou fragmentés ont été retenus, parmi lesquels on relève des enclumes, des lissoirs, des percuteurs, des coins, des pièces intermédiaires, etc. ;

  • D. Battesti (Besançon) assume depuis quelques années la numérisation de toutes les données stratigraphiques (coupes, relevés et répartition des vestiges et des structures, etc.). En 2013, M. Parisi (Pisa, Toscane) a effectué la numérisation des données du chantier qu’elle a ensuite communiquées à D. Battesti.

Fig. 2 Industrie en quartz

Fig. 2 – Industrie en quartz

1 : nucléus ; 2-5 : nucléus résiduel ; 6, 7 : grattoirs ; 8 : raclette ; 9 : pointe (la retouche est marquée par une ligne) ; 10 : géométrique en forme de croissant ; 11 : fragment de géométrique en forme de croissant (?) ; 12 : lamelle à dos ; 13 : pièce à troncature ; 14-17 : pièces esquillées

Françoise Lorenzi, 2013

6S’il est prématuré, en l’état actuel d’avancement des travaux, de donner des conclusions, il semble toutefois que la fourchette chrono-culturelle de l’occupation du site soit plus resserrée dans le temps que ce que nous avions indiqué dans les rapports précédents : la première occupation correspond bien à une phase finale du Néolithique ancien (fin du VIe millénaire, première moitié du Ve millénaire en datation calibrée), avec présence simultanée de céramique décorée au cardium et de céramique dite linéaire, telle qu’on la retrouve en Toscane et dans l’archipel toscan (Pianosa). Les occupations ultérieures font apparaître une évolution sans interruption vers la première moitié ou le début du IVe millénaire. Les rapprochements avec les sites de Carcu (Balagne) et du Monte Revincu (Agriate) sont particulièrement notables, comme en témoigne la production céramique.

7Conformément aux instructions accompagnant la dernière autorisation préfectorale, la terrasse où se déroulaient les fouilles a été remise en l’état en octobre 2013.

Haut de page

Bibliographie

Lorenzi F. 2011 : A Guaïta, Morsiglia, rapport de fouille, SRA Corse, 2011.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Cuvette et vidange (à gauche) vue du sud
Crédits Franck Leandri (SRA), 2013
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/15916/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 872k
Titre Fig. 2 – Industrie en quartz
Légende 1 : nucléus ; 2-5 : nucléus résiduel ; 6, 7 : grattoirs ; 8 : raclette ; 9 : pointe (la retouche est marquée par une ligne) ; 10 : géométrique en forme de croissant ; 11 : fragment de géométrique en forme de croissant (?) ; 12 : lamelle à dos ; 13 : pièce à troncature ; 14-17 : pièces esquillées
Crédits Françoise Lorenzi, 2013
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/15916/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 461k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Françoise Lorenzi, « Morsiglia – A Guaïta », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 04 avril 2017, consulté le 26 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/15916

Haut de page

Responsable d'opération

Françoise Lorenzi

Bénévole

Articles du même responsable de fouilles

  • Centuri – Lumaca [Texte intégral]
    1995 – Sondage n° 260
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • Morsiglia – A Guaïta [Texte intégral]
    2012 – Fouille programmée n°1237
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org