Navigation – Plan du site
2013

Bonifacio

2013 – Prospection diachronique n° 1277
Responsable(s) des opérations : Émilie Tomas
Notice rédigée par : Émilie Tomas

Texte intégral

1Durant trois années consécutives, une prospection-inventaire diachronique a été menée sur la commune de Bonifacio. La réalisation de ce travail a été menée par une équipe de prospecteurs, archéologues ou non, qui se sont associés à cette recherche au cours des années. Ce travail a permis de parcourir les 166 sites ou indices de site inscrits dans la carte archéologique nationale (CAN). Les informations relatives à la localisation géographique des gisements et à leur interprétation ont été considérablement enrichies. Pour les périodes médiévales et modernes, l’apport des sources archivistiques permet notamment de fixer des datations d’occupations et de fondations des gisements.

2La réalisation d’une recherche systématique et soutenue sur le terrain a favorisé la découverte de nouveaux éléments archéologiques. À ce jour, la carte archéologique de Bonifacio comptabilise un peu moins de deux cent sites ou indices de site (fig. 1). Au terme de ces missions, le territoire de Bonifacio, vaste de 138 km2, a été inspecté à environ 85 %. De nombreux secteurs, comme la partie nord de la commune, sont encore inaccessibles en raison du relief pentu et très boisé. La ville médiévale a, pour sa part, fait l’objet d’une analyse sur l’organisation de la trame urbaine.

3L’occupation préhistorique est concentrée sur le plateau calcaire où de nombreux gisements (Pertusato, Bonnet du Prêtre, etc.) comportant de l'industrie lithique (obsidienne et autre lithique) ont été repérés. Ces sites sont, pour la plupart, fréquentés durant la Protohistoire comme en témoigne la découverte de céramique modelée.

Fig. 1 – Vue générale de l'abri sous roche de Tre Punti 2

Fig. 1 – Vue générale de l'abri sous roche de Tre Punti 2

Crédits : Émilie Tomas

4L’occupation du second Moyen Âge de la campagne est attestée par les édifices de culte, les maisons-tours et des fours à chaux documentés par les sources écrites. Néanmoins, de nombreuses interrogations restent posées concernant la périodisation d’utilisation des baracuns.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale de l'abri sous roche de Tre Punti 2
Crédits Crédits : Émilie Tomas
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/15682/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 761k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Émilie Tomas, « Bonifacio », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 26 avril 2017, consulté le 28 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/15682

Haut de page

Responsable d'opération

Émilie Tomas

Bénévole

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org