Navigation – Plan du site
2013

Plaine de la Bièvre

n°2211125
Responsable(s) des opérations : Denis Gonin
Notice rédigée par : Denis Gonin

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 38056, 38058, 38093, 38130, 38161, 38180, 38384, 38393, 38457, 38473, 38505, 38561
Lien Atlas (MCC) :

1Une campagne de prospection-inventaire diachronique pédestre a débuté en 2008 à La Côte-Saint-André. La zone de départ était le secteur d’implantation d’une ZAC aux Mas du Rival et des Olagnières au sud-est de la commune, le long du ruisseau du Rival. Dans ce lieu, au xixe s. a été découvert « le char de bronze ». Les opérations d’archéologie préventive montrent une importante zone d’occupation. Trois phases de diagnostics ont eu lieu (Bleu, 2009, 2010), une fouille a été réalisée sur la phase 2 (Pequignot, 2012), et une seconde sur la phase 3 (Bocquet).

2Depuis, le secteur de recherche a été étendu chaque année de façon à réaliser une bande est/ouest, et compléter ce travail. Les prospections de surface réalisées entre l’est de Viriville et l’ouest de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs ont révélé beaucoup de concentrations de fragments de tegulae. Le mobilier de celles-ci est peu présent et ne facilite pas l’établissement d’une chronologie. Un diagnostic réalisé en 2012 (Réthoré, 2013) sur la commune de Viriville au mas de Chansareux révèle des incinérations gallo-romaines et deux voies.

3La définition d’une zone de prospection nord/sud était nécessaire pour apprécier les éventuelles occupations. Celle-ci a été choisie de part et d’autre du chemin de Passe-Farine. Ces prospections révèlent une occupation au sud de la colline du Not : au mas des Charpillattes et du Clapier à La Côte-Saint-André. Une grande zone de collecte de tessons de céramiques a également été découverte à proximité du château de Luzy à Saint-Siméon-de-Bressieux.

4Deux autres axes de prospections pédestres sont aussi en cours : un à mi-hauteur de la colline du Banchet, et un qui englobe la colline du Not.

5Le recensement des enclos circulaires ou oblongs se poursuit à partir des clichés IGN. Ils paraissent caractéristiques des structures funéraires attribuées aux périodes pré- et/ou protohistorique. Les vérifications sur le terrain des emplacements se poursuivent. Pour quelques-uns subsiste une éminence avec des galets sans mobilier. La recherche s’est étendue sur une grande partie des plaines du nord-Isère pour placer celle de la Bièvre dans un contexte plus vaste. Ce sont près de deux cents anomalies qui sont recensées sur les photographies aériennes IGN, dont plus d’une centaine dans l’ensemble de la plaine de la Bièvre.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Denis Gonin, « Plaine de la Bièvre », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 30 juillet 2015, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/15168

Haut de page

Responsable d'opération

Denis Gonin

Chercheur bénévole

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org