Navigation – Plan du site
2013

Optevoz – 79 rue Charles François Daubigny

n°22 11381
Responsable(s) des opérations : Catherine Coquidé
Notice rédigée par : Catherine Coquidé

Entrées d’index

Mots-clés :

voirie

Chronologique :

Antiquité, Moyen Âge

Géographique :

Rhône-Alpes, Isère (38), Optevoz
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=5.307;45.733;5.374;45.771

1Le diagnostic réalisé en 2013 au 79 rue Charles-François Daubigny a permis de compléter l’approche d’un secteur central de l’agglomération antique, aux abords de l’un des axes majeurs est-ouest du village (ici, la rue Daubigny).

2Les diagnostics réalisés en 2002 et en 2004, localisés immédiatement au nord, sous le groupe scolaire, avaient mis en évidence un bâti dense, stratifié, éventuellement dédié à l’habitat (du tout début du ier au iiie s., en l’état de l’étude). Parmi ces sondages, ceux situés côté sud et celui implanté sur l’accès est, avaient mis en évidence la présence de niveaux graveleux et d’un fossé, peut-être des voies ou des chemins desservant le quartier construit. Le relevé du décaissé d’une piscine creusée sans opération archéologique préalable sur la parcelle mitoyenne ouest de l’école avait livré la destruction de niveaux similaires. Un autre sondage situé au sud-est de la rue Daubigny avait mis en évidence les limites orientales de l’agglomération gallo-romaine au-delà d’une construction sur podium.

3Ce secteur est donc particulièrement sensible et pouvait révéler un système de voirie ou des traces d’habitat relativement denses. Les sols décapés au no 79 tendent à ouvrir vers la première hypothèse, alors que le mobilier indique une occupation dès le début du ier s. apr. J.-C., voire autour du changement d’ère. Cette chronologie est l’une des plus anciennes mises au jour à Optevoz.

4La large surface excavée angulaire qui oblitère les couches antiques bénéficie d’un support d’angle et partiellement d’un sol caillouteux. Elle pourrait être interprétée comme une annexe agricole de type hangar ou étable, en fonction, puis abandonnée entre les ixe et xiiie s., soit en plein Moyen Âge. Les larges fosses qui y sont relevées, mal identifiées dans le détail, relèvent néanmoins de ce type d’occupation.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Catherine Coquidé, « Optevoz – 79 rue Charles François Daubigny », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 30 juillet 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/15101

Haut de page

Responsable d'opération

Catherine Coquidé

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org