Navigation – Plan du site
2013

Bourgoin-Jallieu – Impasse Jean Vilar

n°22 11111
Responsable(s) des opérations : Stéphane Bleu
Notice rédigée par : Stéphane Bleu

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 38053
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=5.226;45.569;5.323;45.636

1Le diagnostic se situe au sud du bourg actuel, en contrebas du versant nord du plateau de Plan Bourgoin et au niveau du bourg ancien de Bourgoin-Jallieu. Du 22 au 24 janvier 2013, une campagne d’évaluation archéologique a donc été menée par l’Inrap. Sur la parcelle AM 678, la commune envisage la reconstruction, sur son emplacement même, du théâtre Jean Vilar détruit par un incendie. La parcelle concernée par les travaux occupe un terrain relativement plan, situé sur le sommet de la terrasse tardi-glaciaire, à une altitude moyenne de 250 m NGF.

2Située en zonage archéologique, l’emprise est localisée dans un secteur relativement sensible. Ainsi, un récent bilan a montré que l’importance de l’agglomération de Bergusium a été largement sous-estimée et qu’elle a pu se développer le long de la voie romaine au niveau du bourg ancien de Bourgoin. En 2005, un sondage, réalisé dans une parcelle située à une trentaine de mètres à l’ouest de l’autre côté de l’impasse de Launay, a livré les témoins d’une occupation gallo-romaine (un remblai et deux fosses). La présence de nombreux matériaux de construction (tuiles, tuileau, mortier, tubuli) et d’un abondant mobilier archéologique retrouvé dans le niveau et les fosses témoignait d’une occupation importante du secteur et permettait de dater l’occupation de la seconde moitié du iie s. et la mise en place du remblai de la fin du iie ou du début du iiie s.

3L’intervention a permis de mettre en évidence un site gallo-romain exploré sur environ 33 m² et de mettre au jour plusieurs périodes d’occupation du site :

4La première implantation, datée des trois premiers siècles apr. J.-C., correspond à un bâtiment gallo-romain. Deux sols, l’un de cailloutis et l’autre de terre battue, reposent sur deux remblais US 11 et 14 qui malheureusement n’ont pas livré d’éléments de datation. L’élévation des bâtiments est, semble-t-il, réalisée en murs de terre crue reposant pour certains sur des sablières basses construites dans des tranchées de fondations (M. 12 et M. 13). Les vestiges semblent appartenir à un bâtiment orienté au Nord (5° Nord). L’US 5, qui, éventuellement, peut correspondre à un niveau d’occupation, a livré du mobilier attribuable aux trois premiers siècles apr. J.-C. (étude céramique rapide de Ch. Bonnet).

5La deuxième période de fréquentation du site, d’époque médiévale et/ou moderne, se manifeste par deux remblais d’installation (US 4 et 8), constitués de matériaux antiques et de céramiques parfois tardives (ive-ve s.) et deux tranchées de récupération (Tr. 6 et 7) indiquant la présence d’un bâtiment orienté différemment de la construction gallo-romaine, qu’il est très difficile de caractériser de manière plus précise. Trois tessons de céramique médiévale ont été ramassés dans le comblement dans la tranchée de récupération F. 8.

6Une troisième période a été reconnue. Elle correspond à l’élaboration de l’îlot moderne, caractérisé par la présence d’un angle de bâtiment ou de pièce, par la présence des deux murs F et F 3 au nord-ouest et bordé par le caniveau F 1.

7À la fin du xviiie s., l’ensemble est nivelé par un important remblai de démolition US 3 correspondant vraisemblablement à la démolition des bâtiments de l’îlot moderne préexistant, puis à l’implantation de l’ancien hôtel particulier de François-Joseph Buisson (ancien maire de Bourgoin-Jallieu), puis de Mme De Launay (secteur de l’ancienne Orangerie).

8La stratigraphie se termine par l’installation d’un imposant remblai graveleux contemporain correspondant vraisemblablement à la construction du théâtre Jean Vilar (1987-mars 2010).

9Les résultats des diagnostics effectués en 2005 et 2013, au passage de Launay et dans l’impasse Jean Vilar, indiquent que ce secteur était occupé et aménagé sur une surface importante. La nature même de l’opération, un diagnostic, n’a cependant pas apporté d’éléments significatifs pour appréhender avec précision la nature exacte de cette occupation.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphane Bleu, « Bourgoin-Jallieu – Impasse Jean Vilar », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 30 juillet 2015, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/15056

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphane Bleu

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org