Navigation – Plan du site
2013

Ville-en-Sallaz

Chef Lieu
Responsable(s) des opérations : Ellébore Segain
Notice rédigée par : Ellébore Segain

Entrées d’index

Mots-clés :

foyer, fosse, bâti, tegula

Keywords :

Antiquity

Chronologique :

Antiquité
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=6.391;46.135;6.439;46.159

1Cette opération de diagnostic archéologique est localisée non loin du centre-ville de la commune de Ville-en-Sallaz, sur une pente constituée de différents dépôts fluvio-glaciaires. Cette opération intervient en amont de la construction d’une maison individuelle, au niveau du chef-lieu, le long du chemin départemental n° 191. L’emprise concernée est de 1 960 m2, et correspond aux parcelles cadastrales A 1322 et A 1712.

2L’emprise présente une pente allant du nord-ouest au sud-est. Le terrain correspond à un espace en herbe, avec des arbres et des plantations (parcelle A 1712), ainsi qu’à une maison ancienne qui doit être maintenue (parcelle A 1322, de 52 m2). De nombreux indices d’occupation du territoire, notamment de la période antique, sont connus pour la commune voisine de Viuz-en-Sallaz, et des indices attestant de l’existence d’une occupation antique ont été retrouvés sous l’église de Ville-en-Sallaz, située juste au nord de l’emprise. L’opération de diagnostic menée ici visait donc à documenter cet espace particulièrement sensible, en déterminant l’extension sud de cette occupation.

3Un total de 4 sondages a été réalisé, correspondant à une surface de 125,80 m2, représentant environ 6,4 % de la surface totale.

4L’opération a livré des niveaux de remblais probablement antiques (présence de tegulae) qui semblent liés à de la démolition (celle de l’occupation située plus au nord, et identifiée sous l’église ?). Ces niveaux recouvrent l’ensemble de la parcelle, mais sont plus nombreux au nord.

5Ils sont les seuls éléments susceptibles d’apporter un indice de chronologie. Ils permettent de scinder les faits archéologiques découverts en deux catégories : les indices antérieurs aux remblais, composés de trous de poteau, fosses et foyer, qui pourraient correspondre aux vestiges d’une occupation, sans doute antique, regroupés dans l’angle sud-est de la parcelle ; et les indices postérieurs aux remblais, correspondants à un mur très arasé, un drain, un muret (de bord de terrasse ?) et un aménagement de bloc (récupération de mur, ou fosse d’épierrement ?), de datation inconnue (médiévale ? moderne ? contemporaine ?). Ces vestiges plus récents sont répartis un peu partout sur la parcelle.

6L’étude réalisée lors de ce diagnostic nous permet donc d’attester la présence d’une petite occupation peut-être antique, très arasée sur la partie sud-est de la parcelle, peut-être un habitat, mais également d’un usage de ces espaces à une période plus récente, sans doute en lien avec des cultures, voire un aménagement de terrasse.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Ellébore Segain, « Ville-en-Sallaz », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 29 mai 2015, consulté le 22 août 2017. URL : http://adlfi.revues.org/14988

Haut de page

Responsable d'opération

Ellébore Segain

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org