Navigation – Plan du site
2013

Valence – Réaménagement de la place Juiverie

Responsable(s) des opérations : Pascale Réthoré
Notice rédigée par : Pascale Réthoré

Entrées d’index

Mots-clés :

mur, bâti monumental, habitat

Keywords :

Antiquity

Chronologique :

Antiquité

Géographique :

Rhône-Alpes, Drôme (26), Valence
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 26362
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=4.854;44.887;4.978;44.960

1Ce petit sondage de 55 m2 a permis d’observer un développement stratigraphique quasi complet et caractéristique de l’urbanisme valentinois. Il est très similaire, dans ses grandes lignes, à celui dégagé lors des fouilles du Musée de Valence. Il y manque néanmoins les niveaux précoces. Recoupant les sols fersialitiques würmiens qui marquent la terrasse alluviale sur laquelle est construite Valence, la semelle de fondation d’un mur de type monumental, orienté nord-sud, large de 1,57 m, montée en moellons de petit appareil de grés calcaire a été mise au jour. Le niveau de dérasement de ce mur cote à 125,60 m. Il n’existe aucun sol en lien avec lui. Il a vraisemblablement été détruit au cours de l’Antiquité tardive. Ainsi, ce mur « flotte » dans le temps, entre les niveaux géologiques würmiens et le iie s. On peut simplement supposer qu’il se situe au Haut-Empire. Sa situation topographique corroborerait l’hypothèse d’un forum, avec les bâtiments monumentaux qui l’entourent, proposée par A. Blanc (Blanc, 1964 : 60). Ce mur monumental pourrait appartenir à l’un d’eux. La tranchée de spoliation d’un mur perpendiculaire au mur monumental nord-sud traduit une modification probable de ce premier bâti monumental à partir du iiie s. Une reprise est éventuellement perceptible aussi aux ive-ve s. Il faut attendre le Moyen Âge classique pour que ce mur soit vraiment détruit. Cette période du Moyen Âge se caractérise par des terres de jardins qui se développent sur près de 0,80 m. Ce phénomène est récurrent dans le sous-sol de Valence, au point que l’on s’interroge sur la place de l’habitat de cette période, jamais touché par nos interventions archéologiques. En revanche, c’est sans doute à partir du bas Moyen Âge qu’apparaît un premier habitat dont les murs et les sols externes ont pu être observés. Le bâtiment sera associé à un jardin pourvu d’une citerne à l’époque moderne. Cet immeuble perdurera jusqu’aux grands bouleversements urbains du xixe s., avant de devenir la place actuelle au xxe s.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pascale Réthoré, « Valence – Réaménagement de la place Juiverie », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 mai 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/14860

Haut de page

Responsable d'opération

Pascale Réthoré

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org