Navigation – Plan du site
2013

Le Teil - Église Saint-Étienne-de-Mélas

n°2211140
Responsable(s) des opérations : Aurélie Masbernat-Buffat
Notice rédigée par : Aurélie Masbernat-Buffat

Entrées d’index

Mots-clés :

thermes, inhumation, église

Chronologique :

Antiquité, Moyen Âge

Nature des opérations :

Fouille préventive (FP)
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 07319
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=4.625;44.514;4.708;44.581

1Cette fouille a été réalisée entre février et avril 2013, préalablement à l’aménagement des abords méridionaux de l’Église Saint-Étienne-de-Mélas, au Teil. Elle a fait suite à un diagnostic conduit par A. Saison fin 2011, qui avait mis en évidence plusieurs vestiges datés entre la fin de l’Antiquité et le Moyen Âge, principalement des sépultures et un bâtiment.

2L’opération conduite sur environ 80 m² a livré une forte densité de vestiges. La stratigraphie s’est révélée importante : au moins 1,70 m de profondeur. Le socle géologique n’a pas été atteint.

Phase 1

3Une première phase est marquée par un nivellement volontaire de l’espace (remblais) et la présence de deux fosses. Difficilement caractérisable, cette première phase reflète une occupation de l’espace dès la fin du ier s. av. J.-C.

Phase 2

4La phase 2 correspond à la mise en place d’un premier bâtiment, a priori de plan rectangulaire. Les murs sont construits à l’aide de blocs de basalte et de calcaire liés par un mortier jaune grossier. Deux pièces ont pu être identifiées. Peu d’informations permettent de cerner la fonction de ce bâtiment, qui est probablement construit dans le courant du iie s. apr. J.-C.

Phase 3

5Lors de la phase 3, le bâtiment est transformé et agrandi. Certains murs construits à l’époque précédente sont réutilisés tandis que de nouveaux murs voient le jour. D’un point de vue technique, ils sont construits à partir de moellons et de blocs (basalte ou calcaire) liés par un mortier blanc plus fin. Le bâtiment livre quatre espaces en enfilade. La fouille a permis de mettre au jour les restes d’un système de chauffage par hypocauste ainsi que des sols en béton de tuileau sur lesquels reposent les pilettes, dans deux des pièces. Ce bâtiment a été interprété comme un balnéaire avec probablement d’ouest en est : le frigidarium, le tepidarium, le caldarium et la salle de chauffe. La construction de cet espace thermal pourrait se situer dans le courant du iiie s. D’après l’étude céramique, il est utilisé probablement jusqu’au début du ve s. Malheureusement, le matériel ne permet pas d’être plus précis.

Phase 4

6Peu de temps après l’abandon des thermes, l’espace est dévolu à une fonction funéraire. Deux inhumations nord-sud ont été identifiées. Une première, un jeune individu inhumé, de 11-12 ans, est un coffrage mixte de bois et de tuiles. La seconde concerne un adulte inhumé dans une tombe en bâtière de tuiles. Elles sont toutes les deux situées dans l’espace de l’ancienne salle de chauffe de la phase 3. L’analyse stratigraphique et une datation radiocarbone ont permis de dater l’utilisation de cet espace entre le milieu du vie s. et le milieu du viie s.

Phase 5

7Lors de cette phase, la zone est toujours occupée par un ensemble funéraire. Une dizaine d’inhumations orientées est-ouest ont été mises au jour. Distinctes des précédentes tombes, elles en sont séparées physiquement par des niveaux de remblai. Les plus anciennes inhumations pour cette phase remontent à la fin du viiie s. Liées à la présence d’un édifice religieux à proximité, les sépultures les plus récentes vont au moins jusqu’à la fin du xiie s.

Phase 6

8Par la suite, les aménagements modernes sont venus bouleverser les vestiges : construction du bas-côté sud de l’église, percement de la route, canalisation et mise en place d’un jardin dans les années 1850.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Aurélie Masbernat-Buffat, « Le Teil - Église Saint-Étienne-de-Mélas », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 23 avril 2015, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/14622

Haut de page

Responsable d'opération

Aurélie Masbernat-Buffat

Organisme de rattachement : Mosaïques archéologie

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org