Navigation – Plan du site
2013

Guilherand-Granges – Déviation RD 96, tranche 1

n°2211051
Responsable(s) des opérations : Justine Robert
Notice rédigée par : Justine Robert

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=4.845;44.916;4.887;44.945

1L’opération de fouille préventive s’inscrit dans le cadre d’un aménagement d’un pont-rail sous la voie ferrée entre la RN 86 et la RD 96. L’emprise de la fouille concerne deux zones sur les parcelles AT 35 (zone 1) et AT 59 (zone 2), localisées de part et d’autre de la voie de chemin de fer orientée nord-sud reliant Lyon à Nîmes. Le champ d’investigation représente une superficie totale de 6700 m² et la fouille s’est déroulée du 15 novembre 2012 au 01 mars 2013.

2La période la plus ancienne est représentée sur la zone 2 par des épandages d’éclats ou d’outils de silex. Deux grandes concentrations ont été mises au jour au centre de la parcelle. Les objets apparaissent sur une dizaine de centimètres d’épaisseur et peuvent correspondre à des rejets liés à des installations spécifiques. Ces vestiges sont datés de l’Epipaléolithique. Sur cette même zone, trois structures empierrées ont été mises au jour mais leur datation s’est révélée impossible (absence de mobilier ou de charbon de bois).

3La seconde phase se rapporte à l’époque protohistorique et plus spécifiquement à deux horizons chronologiques distincts. Le premier concerne le Hallstatt ancien (Bz final IIIb / Ha C) caractérisé par un groupe de quatre foyers à pierres chauffées. Morphologiquement semblables, ces structures ont fonctionné a priori de manière concomitante et ont la particularité de posséder des niveaux d’abandon riches en mobilier archéologique. Se rapportant à cette période, trois autres structures en creux, dont un vase de stockage, sont dispersées sur la zone 1. La deuxième occupation correspond à des structures en creux datées par un important assemblage céramique et métallique du Hallstatt récent et plus précisément du Ha D3 / LTA1. Ces fosses se concentrent exclusivement dans l’angle nord-ouest de la zone 1. Difficilement interprétables, elles remplissent une fonction secondaire de type dépotoir et semblent avoir fonctionné simultanément, en lien avec une activité domestique. Le mobilier archéologique renvoie au domaine de l’habitat, qui peut éventuellement se développer hors de l’emprise de la fouille.

4Les indices d’une occupation antique du iie et iiie s. apr. J.-C. ont été mis au jour sur les deux zones par la présence d’un large fossé orienté est-ouest. Repéré sur toute la longueur de l’emprise de fouille, il appartient à un vaste ensemble parcellaire connu sur la commune de Guilherand-Granges. Trois voies de circulation complètent cet ensemble et deux d’entre elles forment un carrefour. Utilisées a priori dès la période antique (iiie - ve s.), l’une d’entre elles semble néanmoins fonctionner avec une occupation médiévale datée entre la fin du xie et le début du xiiie s. Cette dernière est représentée par trois constructions qui associent architecture de pierre, de terre crue et de bois. La fonction de ces bâtiments reste à préciser, mais deux d’entre eux semblent appartenir au domaine artisanal et domestique.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Justine Robert, « Guilherand-Granges – Déviation RD 96, tranche 1 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 23 avril 2015, consulté le 26 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/14606

Haut de page

Responsable d'opération

Justine Robert

Organisme de rattachement : Chronoterre archéologie

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org