Navigation – Plan du site
2013

Pressiat - Le Mont Châtel

n°2211233 (janvier 2013 - novembre 2013)
Responsable(s) des opérations : David Billoin
Notice rédigée par : David Billoin

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=5.351;46.308;5.405;46.333

1Une prospection thématique a eu lieu en 2013 sur le site du Mont Châtel à Pressiat dans le cadre du Programme Collectif de Recherche portant sur Les sites de hauteur de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en Franche-Comté du ive-ixe siècle (sous la direction de D. Billoin et P. Gandel). La découverte fortuite de quelques fragments de récipients en pierre ollaire et de tuiles de facture antique sur le sommet de cette colline du Revermont constituaient des indices probants d’une occupation perchée, à l’emplacement d’un toponyme évocateur, renvoyant à une fonction défensive.

2L’examen de la documentation textuelle et iconographique n’apporte pas d’éléments significatifs sur cette occupation, hormis une tradition locale qui rapporte l’existence d’un Pré Sarrasin, lié à d’hypothétiques invasions arabes du viiie s.

3La prospection a permis de reconnaître une occupation qui s’étend sur toute la partie supérieure du mont, selon deux secteurs principaux : une plate-forme sommitale allongée de 160 m de longueur sur 20 m de largeur en moyenne, flanquée de deux longues terrasses étroites en contrebas et se rejoignant au sud, où elle est marquée par une levée de terre et de pierres en limite de rupture de pente. Ces surfaces sont ceinturées de tous côtés par des pentes raides et de petites falaises au nord, offrant une configuration de défense évidente. L’ensemble couvre une superficie de 1,2 ha.

4Des aménagements sont relevés sur la plate-forme sommitale, remblais de démolition au nord masquant de vraisemblables constructions en pierre (habitats ?), alors qu’un grand édifice est construit sur le plan culminant. Plusieurs portions de murs affleurent et permettent de reconnaître un édifice de plan quadrangulaire, d’environ 17 m sur 8 m, occupant toute la largeur de la terrasse, selon une orientation est-ouest. Lacunaire, le plan qui s’esquisse révèle plusieurs pièces dont l’organisation pourrait évoquer une possible église à chevet plat. Un fragment de vitrail trouvé à proximité immédiate pourrait également suggérer un édifice religieux, seul type de bâtiment pour lequel on connaît l’usage de vitraux à cette période.

5Les deux terrasses sensiblement parallèles qui se développent en contrebas résultent d’un aménagement correspondant vraisemblablement à des axes de circulation, alors que l’extrémité de la crête rocheuse au sud-est a fait l’objet d’une exploitation de pierre pour la construction.

6Le mobilier recueilli lors de cette prospection est assez varié et comprend de la céramique, des récipients en pierre ollaire, de la verrerie et deux objets métalliques qui permettent d’esquisser la chronologie de l’occupation entre le ve et le viiie s.

7Ce site de hauteur du Mont Châtel qui trouve des similitudes avec l’établissement fortifié du haut Moyen Âge d'Ecrille, La Motte, dans le sud du Jura (Gandel, Billoin, Humbert, 2008), constitue une découverte significative à l’échelle du département de l’Ain, d’autant qu’il semble intégrer un édifice religieux précoce, et intéresse la problématique complexe du réseau de peuplement du haut Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

David Billoin, « Pressiat - Le Mont Châtel », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 27 mars 2015, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/14522

Haut de page

Responsable d'opération

David Billoin

Organisme de rattachement : Artehis

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org