Navigation – Plan du site
2011

Pont de Ris, Mons - Port fluvial de confluence XVIIe-XVIIIe

n°6970
Responsable(s) des opérations : Olivier Troubat
Notice rédigée par : Olivier Troubat

Entrées d’index

Mots-clés :

port fluvial, pont, batellerie

Géographique :

Auvergne, Puy-de-Dôme (63), Mons

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 63232

Lien Atlas (MCC) : http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.393;45.982;3.477;46.023

1Un alignement de pieux a été relevé dans le lit de l’Allier, en amont du pont de Ris, en limite des départements du Puy-de-Dôme et de l’Allier, au confluent de l’Allier et de la Dore.

2Il est composé de 42 pieux en bois de résineux de 0,15 m de diamètre, espacés d’environ un mètre de distance. L’alignement, conservé sur 42,70 m, s’interrompt dans la partie la plus profonde de la rivière, terminé ou détruit, mais pourrait se prolonger de l’autre côté sous les bancs de graviers.

3Les pieux portent la trace d’un aménagement de planches. Celles-ci étaient glissées sur le champ entre les pieux et la rive. Celle-ci était ensuite remblayée et retenue derrière elles. Un des pieux conserve une marque d’amarrage. Ces empreintes montrent que la construction a été faite pour une rivière passant à l’est. Une cartothèque, couvrant une bonne chronologie sur la zone depuis le milieu du xviiie s., a pu être réunie et montre que l’Allier coule à l’ouest du site, parfois à un kilomètre, du milieu xviiie s. jusqu’en 2001. La Dore torrentielle, qui coule à l’est, n’a pas été aménagée dans cette zone durant cette période documentée. Un canal reliant la Dore et l’Allier l’a même contournée en amont à la fin du xviiie s. Le site est donc antérieur aux deux derniers siècles.

4Une datation au 14C a été réalisée sur un pieu (Mons M1. MKL 940 : 120 ± 35 BP. Intervalle de confiance 95,4 % : 1670-1940). Les archives ont permis de distinguer et d’éliminer des périodes correspondant à des pollutions organiques dues à des phases terrestres de la zone. La plage de datation 1670-1780 peut ainsi être retenue. La datation à trois siècles de bois de résineux en milieu fluvial est, en elle-même, intéressante, ces bois étant généralement réputés fragiles et d’une conservation difficile en milieu érosif et facilement attribués au xixe s.

5Il pourrait s’agir d’un des emplacements du port fluvial de Ris. Ce port, économiquement important, offrait un débouché vers l’Allier à la ville de Thiers et à la vallée de la Dore. Il servait de zone de rupture de charge pour la batellerie entre les deux rivières. Il était enfin le débouché des produits flottés sur la Dore en direction de la Limagne. Il est attesté dès le xve s. et son site actuel, à peu de distance au sud (hameau de Port de Ris), n’a été aménagé qu’au xixe s. Ce port n’avait pas été envisagé jusqu’à présent à un autre emplacement.

6Les archives montrent que sa situation a varié dans cette zone de divagation fluviale importante. Un nouveau port est ainsi aménagé dans la deuxième moitié du xviiie s. Cet aménagement pourrait correspondre à celui donné par le cadastre de Mons de 1835, qui révèle un « ancien port », aujourd’hui situé à un kilomètre dans les terres, au nord du Port de Ris actuel, appelé « nouveau port » dans le document. Le site fouillé correspondrait à un aménagement portuaire antérieur, voisin des deux suivants, et qui a été construit entre la fin du xviie s. et le milieu du xviiie s.

7Cela montre des changements fréquents – tous les 20-25 ans – des emplacements de ces « Port de Ris », qui suivent les déplacements de la rivière sur un lit majeur, large ici de 2 km. Ce qui explique sans doute les structures de construction légère de ces aménagements qui ne sont généralement que de simples quais d’amarrage et l’usage économique de bois de résineux, au confluent de deux rivières habituées à un important flottage du bois.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Olivier Troubat, « Pont de Ris, Mons - Port fluvial de confluence XVIIe-XVIIIe », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne, mis en ligne le 06 octobre 2014, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/13443

Haut de page

Responsable d'opération

Olivier Troubat

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org