Navigation – Plan du site
2011

Pont-du-Château

n°6885
Responsable(s) des opérations : Yves Lecuyer
Notice rédigée par : Yves Lecuyer

Entrées d’index

Mots-clés :

moulin à eau, pieux

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 63284

Lien Atlas (MCC) : http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.184;45.777;3.288;45.818

1La prospection thématique réalisée au cours de l’été 2010 dans le lit de l’Allier à Pont-du-Château avait permis de topographier un ensemble de deux structures, à savoir, 78 pieux alignés dans le sens du courant formant une digue de dérivation d’eau de 220 m de long et à son extrémité, 30 trous regroupés, de forme presque carrée (quatre faces), correspondant à l’implantation d’un moulin (fig. 01).

Fig.1

Fig.1

Ligne de pieux rapportés sur la carte cadastrale napoléonienne de 1825

société SERCA (?)

2La datation 14C d’un pieu faite par Annie Dumont en 2006 propose : POZ 18650 : 550 ± 30 BP : 1325-1425 cal AD (68,2 %) – 1310-1440 cal AD (95,4 %) : bas Moyen Âge (du premier quart du xive s. à la première moitié du xve s.).

3Une pièce en cuivre avait été mise au jour sur l’implantation du moulin, et présentait un profil de Louis XIV tardif soit postérieur à 1690.

4La fouille programmée de 2011 a permis la réalisation d’un plan topographique de l’implantation du moulin, la découverte en aval d’un bief rectiligne orienté SO-NE de 19,2 m de long, 0,45 m de large et 0,58 m de profondeur taillé à la main (présence de traces d’outils) et dont le fond est arrondi. L’objectif de ce bief serait une dérivation d’eau vers un deuxième moulin (non retrouvé) (fig. 2).

Fig.2

Fig.2

Plan topographique de l’implantation du moulin ?

5L’étude du plan montre que le bief est situé entre l’alignement des trous 80, 81, 87, et 88, 83, 84, 86, 86B, la vanne se situant dans l’axe 88, 82, 88 avec une protection en 82B. Le support externe de la roue se situait en 83, 84, 85, son axe horizontal aboutissait près du cormier positionnable en 98. La cage de la meule peut être définie par les trous 99, 100, 95, 91B, 97.

6Un balayage à la brosse du site a permis de vérifier l’unité géologique du site composé de marne de l’Oligocène. L’étude altimétrique a montré une quasi platitude hormis une zone triangulaire de 1,23 m de profondeur de constitution récente.

7La fouille de quatre trous de poteau (98, 83, 84, 85) et d’une zone longue d’un mètre du bief déterminée avec l’aide de la Drac a permis de trouver :

  • Une pièce en cuivre avec le portrait tardif de Louis XIV où l’on peut lire LOV.. XIIII ROY ..DE NAV et sur le verso 1(6 ?)90, elle aurait servi soit de rondelle soit de « fétiche » puisque transpercée par un clou carré et comportant une inclusion de bois sur une face.

  • Des artefacts (céramiques) très disparates dans le temps : du Moyen Âge à l’époque contemporaine.

  • Des éléments fragmentés de bois de fondation permettant une datation 14C (Laboratorium Datowan Bezwzglednych) : MKL- 1084 : 610 ± 35 BP. Probabilité à 95,4 % : 1290-1410 apr. J.-C. Il est à rapprocher de celui effectué en 2007 sur le pieu no 2 : 1310-1440 cal AD (95,4 %)

8Deux pieux de la digue ont été prélevés pour dendrochronologie (Archéolabs) : la date d’abattage n’est pas antérieure à 1440 et se situe très probablement entre 1440 et 1450 sans exclure quelques années après, étant donné l’absence d’aubier.

9Aux archives départementales nous trouvons l’indication suivante : face à l’impossibilité de la population de réparer le premier pont en pierre détruit, Beaufort-Canillac acquiert en 1451 le bénéfice des moulins (situés à l’ancien pont en pierre) et reconstruit moulins et pélière (Mondanel, 1967 ; Pourrat, [s.d.]).

10Le site étudié se situant à 135 m de l’ancien pont en bois, à 280 m de l’ancien pont en pierre et à 350 m du pont actuel, il nous faut conclure qu’il existait dans les années 1450 et suivantes plusieurs moulins en état de fonctionnement divers sur Pont-du-Château. La carte de Cassini du xviiie s. indique quatre moulins sur la rive gauche et deux de part et d’autre du pont en pierre actuel sur la rive droite (années de levée des cartes Clermont-Ferrand : 1766-1769 et 1772-1775).

Haut de page

Bibliographie

Mondanel, 1967 : Mondanel P. : Pont-du-Château à travers les âges, G. de Bussac, 1967, 532 p.

Pourrat, [s.d.] : Pourrat A. : Un vieux privilège féodal : la pélière de Pont-du-Château, Archives du Puy-de-Dôme, Fonds de la direction départementale, Dossiers techniques, correspondance, pièces d'études antérieures, brochure.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig.1
Légende Ligne de pieux rapportés sur la carte cadastrale napoléonienne de 1825
Crédits société SERCA (?)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/13413/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 176k
Titre Fig.2
Légende Plan topographique de l’implantation du moulin ?
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/13413/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 119k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Yves Lecuyer, « Pont-du-Château », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne, mis en ligne le 03 octobre 2014, consulté le 28 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/13413

Haut de page

Responsable d'opération

Yves Lecuyer

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org