Navigation – Plan du site
2004

Reims – Rue du Général Leclerc et 14 rue de Chastivel

Responsable(s) des opérations : Pascal Stocker
Notice rédigée par : Pascal Stocker

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4767

Date de l'opération : 2004 (MH)

1Sur le site du journal l’Union, une opération de fouille archéologique préventive a été menée sur une surface de 1 000 m², préalablement à la construction d’un immeuble de quarante-six logements, qui comprend un niveau de sous-sol dont le niveau de la dalle se situe à une altitude moyenne de 77,66 m NGF.

2L’intervention archéologique a permis de mettre au jour un carrefour de deux rues antiques du Haut-Empire, bordées latéralement de caniveaux et des vestiges incomplets d’un habitat détruit en grande partie par divers remaniements postérieurs.

3Presque aucune trace de la période médiévale n’a pu être observée. Cependant, la période des Temps Modernes est présente et se manifeste par une zone de carrière d’exploitation de craie altérée, marquée par des batteries de fosses d’extraction localisées en grande partie à l’est de l’emprise.

4Les principaux objectifs définis pour cette fouille ont été en grande partie atteints, malgré la mauvaise conservation des vestiges, qui se traduit par la destruction partielle des couches archéologiques à cause de la carrière d’exploitation de la craie altérée. Cependant, l’étude et l’interprétation des données de fouille ont permis d’apporter des informations significatives sur ce secteur de la ville antique. On peut remarquer que l’îlot fouillé était occupé par des maisons et une population relativement aisée, au vu des éléments de peintures murales, des éléments d’hypocaustes et des tesselles de mosaïques découvertes dans des couches de démolition. La présence continue, entre les Iers. et IIIes., de déchets artisanaux (scories et poids de tisserands) indique également une activité artisanale pendant tout le Haut-Empire.

5À la fin du premier tiers du IVes., le quartier se trouve à l’extérieur de l’enceinte de la ville tardive. L’étude a permis de préciser que ce secteur de la ville est toujours fréquenté, voire éventuellement occupé, pendant la première moitié du IVes. Ensuite, le site paraît inoccupé pendant le haut Moyen Âge et a probablement été mis en culture, comme en attestent certains indices évoqués plus haut.

6En ce qui concerne la période médiévale, aucun vestige n’a été mis en évidence. Les plans anciens de la ville, au XVIIes., montrent que ce secteur situé à l’intérieur et à proximité de l’enceinte du XIVes., appartenait à l’archevêché et que le terrain est représenté par un espace ouvert occupé par des jardins.

7Les Temps Modernes se traduisent sur le site par la présence de puits et par de nombreuses fosses d’extraction de craie jaune ayant arasé une grande partie de la surface du terrain étudié et des couches archéologiques. Ensuite, cette carrière est recouverte d’une accumulation progressive, sur tout le secteur, d’un dépôt de terre végétale.

8On ne voit apparaître les traces d’une nouvelle urbanisation du secteur qu’aux XIXes.-XXes.

9STOCKER Pascal

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pascal Stocker, « Reims – Rue du Général Leclerc et 14 rue de Chastivel », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11522

Haut de page

Responsable d'opération

Pascal Stocker

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org