Navigation – Plan du site
2004

Romilly-sur-Seine – Le Champ Chardon

Responsable(s) des opérations : Gilles Deborde
Notice rédigée par : Gilles Deborde

Entrées d’index

Chronologique :

Antiquité

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4539

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Ce diagnostic archéologique concerne le projet de construction d’un chenil géré par l’association « SOS Romilly-Chien », sur un terrain situé sur le territoire de Romilly-sur-Seine cadastré BR 74, pour une emprise globale de 6 450 m2 . Il est situé en limite occidentale du territoire, en bordure de la route départementale n° 164.

2La tradition fixe le tracé d’une ancienne voie romaine reliant Troyes (Augustobona) à Paris (Lutecia) au niveau de la route départementale n° 164, en bordure de l’emprise étudiée  (Roserot A., 1948 - Dictionnaire historique de la Champagne méridionale, tome III, Marseille, p. 1281). Cet itinéraire n’ayant jamais été vérifié, ce diagnostic fournit l’occasion d’étudier les abords de la route actuelle, pour en vérifier l’origine.

3L’approche de la route départementale ne pouvait s’effectuer que sur une partie limitée de l’emprise, en raison de la présence d’une canalisation de gaz et d’une ligne de téléphone en conduite en limite de voirie. Une tranchée, ouverte sur un axe nord-sud permettant de vérifier la présence de fossés ou d’ornières, a pu été rapprochée de 2 m de la limite de la chaussée. Sur cet emplacement, comme sur le reste de l’emprise, le substrat est constitué de craie blanche gélifractée retenant localement quelques rognons de silex, à l’origine de nombreux éclats dispersés par les labours.

4La couverture sédimentaire, constituée de limon ocre-gris compact contenant des nodules de craie et des éclats de silex atteint 0,50 m d’épaisseur en bordure de la route départementale. Localement, un dépôt inférieur, plus argileux et plus sombre, contenant une grande proportion de cailloux de silex patinés blancs, couvre le substrat sur une épaisseur de 0,20 m à 0,30 m.

5Le profil d’un fossé d’environ 1,20 m de largeur et de 0,40 m de profondeur, parallèle et à distance de 8 m de l’axe médian de la chaussée actuelle a été détecté dans l’épaisseur des sédiments. Son faible enfouissement et son remplissage, limoneux gris clair, homogène et compact, dépourvu d’artefacts, ne permettent pas d’envisager une origine antique, ni même médiévale. Ces observations ponctuelles ne sauraient cependant conduire à exclure de manière catégorique et définitive l’origine antique de cette voie de communication.

6DEBORDE Gilles 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Deborde, « Romilly-sur-Seine – Le Champ Chardon », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 24 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11510

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Deborde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org