Navigation – Plan du site
2004

Aubeterre – Rue des Ormelots

Responsable(s) des opérations : Gilles Deborde
Notice rédigée par : Gilles Deborde

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4824

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Un projet de lotissement d’une emprise de 18 500 m2 a fait l’objet d’une évaluation archéologique en septembre 2004 (Fig. n°1 : Position des vestiges et plan du bâtiment d’exploitation ) . Il concerne plusieurs parcelles situées sur cette commune aux  lieux-dits « Les Zièbles » et « Le Cortin Jean-Louis ».

2L’emprise occupe une position particulière sur le versant oriental d’un plateau de craie blanche turonienne, incliné en direction de la vallée de la Barbuise. Cette craie a été exploitée autrefois  de diverses manières, illustrées dans les sondages  par plusieurs structures :

3   - une grande fosse circulaire de 10 m de diamètre (sondage 38), descendue à 0,50 m de profondeur dans la craie, sans aucune empreinte ou témoin de fondation, caractérise une extraction superficielle ou un simple sondage de reconnaissance du substrat ;

4   - une fosse ovale de 6 m2 (sondage 32) a été ouverte sur un banc de craie blanche compacte pour une extraction entreprise verticalement jusqu’à la profondeur de 1,90 m ;

5   - un important front de taille vertical a été réalisé dans le substrat, en bordure du chemin de la Croix, afin d’y extraire la craie. Dans la carrière ouverte, adossée au front de taille, a été construite, à la fin du 16e  s. ou au début du 17e  s., une bâtisse de 25 m2 dont les substructions ont pu être entièrement dégagées et étudiées au cours de cette intervention. La construction est robuste et soignée, mais l’absence de foyer n’accrédite pas l’hypothèse d’une habitation. L’exploitation de la craie sur cet emplacement cesse avant le début du 19e  s.

6Le comblement d’un large fossé aboutissant à la rue des Ormelots (sondage 01) met en évidence, sur une autre partie de l’emprise, une importante érosion mécanique des sols du versant, accentuée au cours des quatre derniers siècles. La position du fossé et la configuration des anciennes parcelles figurée sur le cadastre de 1827, autour d’un espace clos de 1 800 m2 , suggère l’existence sur cet emplacement d’une ancienne propriété fortifiée, pourtant mentionnée dans aucun inventaire.

7DEBORDE Gilles

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Position des vestiges et plan du bâtiment d’exploitation 

Fig. n°1 : Position des vestiges et plan du bâtiment d’exploitation 

Auteur(s) : Deborde, Gilles (INRAP). Crédits : Deborde, Gilles (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Position des vestiges et plan du bâtiment d’exploitation 
Crédits Auteur(s) : Deborde, Gilles (INRAP). Crédits : Deborde, Gilles (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11508/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 109k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Deborde, « Aubeterre – Rue des Ormelots », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11508

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Deborde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org