Navigation – Plan du site
2004

Oiry – La Goutte d'Or

Responsable(s) des opérations : Vincent Desbrosse
Notice rédigée par : Vincent Desbrosse

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4493

Date de l'opération : 2004 (EX)

1En prévision de l’extension vers le sud de la zone industrielle de Oiry, un diagnostic archéologique fut réalisé aux mois d’août et de septembre 2004. Les parcelles d’une superficie totale de 14 ha se trouvent au pied de la butte de Saran, légèrement détachée de la cuesta, sur laquelle croissent les vignes de la Côte des Blancs. Les 260 sondages creusés au cours des 13 jours de l’opération ont permis d’observer 13,5 % du sous-sol de la parcelle.

2Le substrat est constitué de craie blanche du Campanien inférieur dont le toit a été plus ou moins marqué par les agents d’érosion. La craie apparaît directement sous la terre arable aux extrémités nord et sud de la parcelle. Au niveau de la pente, des rendzines, d’une puissance comprise entre 0,1 m et 0,3 m, viennent s’intercaler entre ces deux couches. Dans le talweg, le recouvrement n’excède pas 0,8 m.

3Cette opération a permis de préciser et d’enrichir les données issues des opérations menées, au cours des vingt-cinq dernières années dans cette zone industrielle.

4La découverte d’une dizaine de sépultures permet de déterminer la limite sud du cimetière laténien. Les prospections aériennes de B. Lambot, une fouille de sauvetage réalisée en 1978 par D. Chossenot et un diagnostic de L. Argueyrolles en 2003 avaient déjà permis de connaître d’autres secteurs de la nécropole.

5Au sud de la zone funéraire, deux fosses ont été observées. Elles sont situées entre100m et 150 m des fosses découvertes en 2003 (Desbrosse, 2003). Celle testée a révélé un profil en V.

6Au centre de la parcelle, une occupation protohistorique est matérialisée par des tessons et deux trous de poteau. La céramique récoltée a été façonnée au IIIe siècle avant notre ère.

7Trois chemins traversent la parcelle, aucun n’est actuellement fréquenté. L’un d’entre eux peut être identifié, grâce au cadastre de 1828, comme étant celui reliant Cramant à Oiry, en revanche les deux autres n’y figurent pas.

8Une dizaine de fossés parcellaires a été observée, notamment dans la partie centrale. L’absence de matériel dans leur comblement ne permet pas de proposer une datation. Néanmoins, les éléments de parcellaires et les chemins entretiennent entre eux des relations stratigraphiques, souvent difficiles à déterminer, mais qui montrent que plusieurs états se sont succédé.

9DESBROSSE Vincent

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Vincent Desbrosse, « Oiry – La Goutte d'Or », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11504

Haut de page

Responsable d'opération

Vincent Desbrosse

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org