Navigation – Plan du site
2004

Bezannes – La Bergerie

Responsable(s) des opérations : Pascal Stocker
Notice rédigée par : Pascal Stocker

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4428

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Un projet de construction de lotissement couvrant une superficie de 86 357 m² a nécessité la mise en place d’une évaluation archéologique. Les sondages réalisés au cours de cette opération apportent des informations sur une occupation qui remonte à l’époque protohistorique. Les structures mises en évidence sont matérialisées par la présence de plusieurs trous de poteau, des fossés et des fosses, qui s’inscrivent directement dans la craie géologique.

2Il apparaît aussi que la nature même du terrain est marquée par plusieurs dépressions naturelles, dont la profondeur atteint 1,50 m en moyenne. Ces cuvettes naturelles mettent en évidence un paléosol qui tapisse la roche en place, conservé sur 0,25 m en moyenne. Ce niveau contient à certains endroits des fortes concentrations de mobilier archéologique matérialisées par des fragments de céramique de la période protohistorique et plusieurs grès brûlés. Cependant, la partie supérieure de ce niveau d’occupation ne laisse présager aucune trace de structure archéologique. Les structures rencontrées à l’intérieur des dépressions apparaissent nettement sous cette formation superficielle.

3Les vestiges archéologiques découverts lors du diagnostic se répartissent sur deux zones dont la plus étendue montre une extension structurée par des fossés, dont l’implantation est calée nord-sud – est-ouest et qui semblent matérialiser la présence d’un parcellaire ancien ou d’éventuels enclos, dont ne subsistent que quelques traces. Plusieurs ensembles de trous de poteau présentent, en plan, une structuration fonctionnelle sur l’ensemble de la zone 1. En ce qui concerne la fonction des bâtiments, elle ne peut être définie, dans la mesure où aucune structure annexe n’a été observée. L’absence de sols d’occupation ne permet pas de donner une analyse fonctionnelle des bâtiments, dont ne subsistent que les trous de poteau. Par ailleurs, d’autres unités d’habitation peuvent être représentées par des structures rectilinéaires, utilisées comme fondations à paroi porteuse.

4 (Fig. n°1 : Localisation des zones occupées par les vestiges archéologiques)

5 STOCKER Pascal

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones occupées par les vestiges archéologiques

Fig. n°1 : Localisation des zones occupées par les vestiges archéologiques

INRAP (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones occupées par les vestiges archéologiques
Crédits INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11458/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 218k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pascal Stocker, « Bezannes – La Bergerie », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11458

Haut de page

Responsable d'opération

Pascal Stocker

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org