Navigation – Plan du site
2004

Sainte-Maure – Du Haut des Vannes

Responsable(s) des opérations : Gilles Deborde
Notice rédigée par : Gilles Deborde

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4966

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Le projet de construction par la société E.A.R.L. CHALEY d’un hangar agricole a fait l’objet d’un diagnostic archéologique en raison de l’existence  de vestiges archéologiques sur son emprise. La construction ne devait concerner qu’une surface de 336 m2 (parcelles ZK 168), mais son implantation menaçait la conservation d’un ensemble de huit enclos circulaires protohistoriques mis en évidence par photographies aériennes en 1966 (J. Bienaimé). Un survol aérien effectué en juin 1996 sur le même point révélait deux nouveaux enclos funéraires, confirmant par ailleurs la destruction par la construction d’un important lotissement de la plus grande structure fossoyée détectée en 1966.

2Un essai de transposition sur le cadastre actuel des résultats de ces deux clichés met en évidence une forte densité de structures sur le secteur, avec la présence probable d’un enclos sur la parcelle 168. Il convient de souligner que ces enclos fossoyés sont révélés par des anomalies de croissance des végétaux au-dessus des fossés et que seuls sont ainsi révélés les enceintes les plus larges et les plus profondes.

3L’intervention mécanique entreprise en octobre 2004 a ainsi permis de mettre au jour le plan partiel d’un nouvel enclos non répertorié, de 9 m de diamètre environ.

4 L’enclos circulaire

5Le fossé de l’enclos, large de 0,70 m, est défini au niveau du substrat crayeux par un remblai de limon gris crayeux. L’extension maximale du décapage au-dessus de la structure, dans les limites de l’emprise du hangar projeté, n’a permis de dégager qu’un quart de la surface interne du monument. Nous ne savons pas si le fossé présente une ouverture. Une coupe entreprise au travers de la structure a révélé un profil arrondi, descendu de 0,25 m dans la craie. Aucun artefact, ni résidu organique, n’a été relevé dans la fouille manuelle superficielle du  remplissage de la partie accessible du fossé.

6DEBORDE Gilles

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Deborde, « Sainte-Maure – Du Haut des Vannes », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 29 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11401

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Deborde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org