Navigation – Plan du site
2004

Saint-Loup-en-Champagne – Le Village

Responsable(s) des opérations : Gilles Deborde
Notice rédigée par : Gilles Deborde

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4920

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Un diagnostic archéologique préalable a été réalisé en décembre 2004 pour un terrain faisant l’objet d’un projet de lotissement. Le projet concerne une emprise de 880 m² définie par la parcelle cadastrée E 414 située au cœur du village, à 100 m au sud de l’église, sur le rebord d’un plateau (Fig. n°1 : Situation cadastrale et céramique de la fosse 201) . Il devrait concerner l’emprise d’un château médiéval fixé sur ce point par la tradition à partir de découvertes mobilières et immobilières, dont une galerie souterraine récemment mise au jour sur une parcelle contiguë.

2Le substrat relève, sur le territoire, d’une formation de craie blanche compacte campanienne, fortement érodée, favorable à l’ouverture de fronts de taille et de galeries pour l’extraction de la craie. Ces galeries ont pu servir de souterrains-refuges à la fin du Moyen Âge, mais leur existence n’implique en rien une relation à un édifice castral.

3Les formations sédimentaires de couverture, dont l’épaisseur varie de 0,90 m à 1,90 m sur le site, témoignent de multiples remaniements anthropiques qui n’ont pas toujours été faciles à analyser en raison de l’exiguïté de l’emprise. Les structures identifiées sont des excavations entamant légèrement le toit de la craie (fosses et fossés) et un niveau de circulation (sol). Seules deux empreintes de poteau pourraient constituer des vestiges d’une construction qui n’a laissé aucun autre type d’empreintes sur le site.

Fosse médiévale

4Parmi deux excavations importantes, la fosse 201 présentait un plan circulaire de 2,40 m de diamètre et un remplissage de limon brun sombre chargé de cailloux de craie. Après une reconnaissance de ses limites, un sondage mécanique a permis d’atteindre le fond de la fosse à 1,50 m de profondeur sous le niveau de la végétation. La structure présentait une taille soignée, avec une paroi verticale et un fond aplani.

5Cette opération a conduit à la mise à jour d’un beau fragment de céramique (202-1) abandonné sur le fond de fosse. Il s’agit d’une oule globulaire à fond lenticulaire pouvant être datée du XIe  s. ou du début du XIIe  s. Le remplissage de la fosse était colmaté par un horizon de craie pilée et compactée suggérant un niveau de sol construit surmonté d’un dépôt de limon argileux rubéfié pouvant résulter de la dégradation après incendie de carreaux de terre ou de blocs de pisé. Deux empreintes de poteaux à intervalle de 1,50 m, ont été relevées au sud de la fosse 201. Le niveau d’apparition de ces témoins n’a pu être identifié et ils n’ont livré aucun artefact.

6La seconde excavation, postérieure à la première, peut être apparentée à une fosse d’extraction de craie en raison d’un remplissage essentiellement constitué de cailloux de craie.

7L’existence d’une galerie souterraine sous une parcelle proche de l’emprise et le contenu de la fosse 201 confirment une occupation domestique médiévale sur le secteur.

8Un colluvionnement important, des remaniements postérieurs à cette occupation et les difficultés inhérentes à la nature même des empreintes que peuvent laisser dans le sol des constructions charpentées sur solins ou simples sablières basses, ne permettent pas d’exclure la présence, à partir du milieu du Moyen Âge, d’un ou plusieurs bâtiments sur l’emprise ou à proximité immédiate. Cette occupation pourrait être contemporaine des fondations d’un bâtiment circulaire identifiées sur les parcelles 383 et 412 qui, par leur robustesse, suggèrent celles d’un moulin à vent. L’extension envisagée du lotissement sur ce secteur devrait bientôt permettre de vérifier cette hypothèse.

9DEBORDE Gilles

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Situation cadastrale et céramique de la fosse 201

Fig. n°1 : Situation cadastrale et céramique de la fosse 201

Auteur(s) : Deborde, Jocelyne (INRAP). Crédits : INRAP (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Situation cadastrale et céramique de la fosse 201
Crédits Auteur(s) : Deborde, Jocelyne (INRAP). Crédits : INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11340/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 234k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Deborde, « Saint-Loup-en-Champagne – Le Village », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 22 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11340

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Deborde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org