Navigation – Plan du site
2004

Loisy-sur-Marne – Le Grand Champ

Responsable(s) des opérations : Sylvie Culot-Mailly
Notice rédigée par : Sylvie Culot-Mailly et Marie-Cécile Truc

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4244

Date de l'opération : 2004 (EX)

1La parcelle sondée est implantée dans la vallée de la Marne en rive gauche, à 750 m de son cours actuel et à une centaine de mètres au sud-est du ruisseau de l’Étang. Le terrain est délimité au nord-est par la route départementale n° 2 et au sud-est par la route départementale n° 502 de Maisons-en-Champagne.

2Cette opération intervient avant l’aménagement d’un lotissement. La surface de l’emprise du projet de lotissement couvre 12 690 m². Sur l’ensemble des vingt-deux tranchées réalisées, représentant 14 % de la surface totale de l’emprise. Ce sont, cent quarante-deux creusements qui ont été repérés lors du diagnostic, ils se répartissent donc en deux ensembles chronologiquement et fonctionnellement distincts: une nécropole protohistorique et un habitat du haut Moyen Âge.

3 (Fig. n°1 : Localisation des structures archéologiques)

Le site du haut Moyen Âge

4Le site médiéval se situe en limite d’emprise occidentale du terrain, sur laquelle il se développe sur une surface d’au moins 4 000 m². On peut vraisemblablement supposer qu’il se poursuit plus à l’ouest et au sud. En revanche, ses limites nord et est semblent avoir été cernées lors de cette opération.

5Se situant dans une zone vierge de toute construction récente, ce site paraît a priori conservé dans son intégralité. On peut d’ailleurs noter à ce propos la très bonne conservation des vestiges à l’intérieur de l’emprise sondée, ceux-ci se trouvant dans le parc d’un château du XVIIe s. ou XVIIIe s., et n’ayant donc pas connu de labours mécaniques.

6Les vestiges sont constitués principalement de fonds de cabane, trous de poteau et quelques sablières dont quelques uns ont livré du mobilier attribuable au haut Moyen Âge. Certes du mobilier gallo-romain a également été mis au jour, mais cela n’est pas inhabituel sur ce type de site, comme l'avait également montrée la fouille de Tagnon (Ardennes), où des éléments céramiques très fragmentaires, datés des IIIe s. et IVe s., ont été retrouvés dans des fonds de cabane, associés à du mobilier du haut Moyen Âge. Pour Loisy-sur-Marne, seule une fouille permettra de mettre clairement en évidence une éventuelle occupation ou fréquentation du site à l’époque gallo-romaine.

7Les nombreux trous de poteau mis au jour autour des fonds de cabane n’ont pu être datés en l’absence de mobilier, néanmoins leurs concentrations à la zone des fonds de cabane permettent de les associer au site médiéval. La présence de nombreux bâtiments sur poteaux est assurée ainsi que des constructions sur sablières dont seul un décapage plus large permettra de comprendre, les plans et l’organisation.

8La découverte d’un tel site à Loisy-sur-Marne ne peut qu’être bénéfique pour la recherche médiévale dans la région, qui souffre d’un manque criant de sites fouillés du haut Moyen Âge et par là même se trouve en net retard par rapport aux régions limitrophes comme la Lorraine et l’Île-de-France et plus généralement, par rapport à la plupart des régions du nord de la Loire. Toutes ces régions susnommées, ont depuis quelques années, voire quelques décennies, permis la mise au jour de nombreux sites qui commencent à constituer un corpus appréciable, dont certains d’entre eux ont été étudiés dans une synthèse récente (Peytremann E., 2003).

9Truc Marie-Cécile

La nécropole

10Deux enclos étaient connus par photo aérienne sur cette parcelle. Le diagnostic a montré une densité plus importante, en particulier dans les zones boisées au nord-est du site. Il a également signalé la présence de tombes hors enclos. Il a surtout permis de montrer une très bonne conservation des vestiges. Les tombes ne sont pas pillées, plusieurs éléments en place ayant été mis au jour lors des tests. La nature de l’encaissant et surtout la présence d’un horizon limoneux intermédiaire rendant difficile le travail à la sonde, a probablement empêché la fouille de cette nécropole au XIXe s. et au début du XXe s. De plus comme pour le site du haut Moyen Âge, l’absence de labour mécanique a évité la destruction de ces vestiges.

11La nécropole semble organisée en deux pôles. Un au nord-est (st. 110, 111, 116, 117, 118, 127, 130 et 140) et un au sud-ouest (st. 16, 48, 49, 50, 120 et 141). Il est possible que la nécropole se développe également au sud-ouest où elle serait moins bien conservée du fait de l’absence de l’horizon de limon brun marron protégeant les structures. De plus l’implantation de structures médiévales a probablement causé la perte de sépultures. Trois structures arasées et peu claires pourraient correspondre à des enclos perceptibles dans la zone d’habitat médiéval (st. 94, 78 et 133). La raison de l’espace vide laissé vacant entre ces deux pôles reste à déterminer. Cette nécropole est utilisée dès la fin de l’âge du Bronze et durant le deuxième âge du Fer sans que l’on ait pour l’instant l’assurance d’une continuité entre ces deux périodes. En outre, il n’est pas impossible que la sépulture 49 se rattache au haut Moyen Âge.

12Culot-Mailly Sylvie

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des structures archéologiques

Fig. n°1 : Localisation des structures archéologiques

INRAP (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des structures archéologiques
Crédits INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11332/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 262k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Sylvie Culot-Mailly et Marie-Cécile Truc, « Loisy-sur-Marne – Le Grand Champ », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11332

Haut de page

Responsables d'opération

Sylvie Culot-Mailly

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Marie-Cécile Truc

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org