Navigation – Plan du site
2004

Hallignicourt-Saint-Dizier – Base aérienne 113

Responsable(s) des opérations : Garance Six
Notice rédigée par : Garance Six

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4909

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Cette opération s'inscrit dans le cadre des interventions archéologiques préalables à la construction de bâtiments de la base aérienne. Elle constitue une étape supplémentaire dans la compréhension et la connaissance du paysage archéologique du Perthois. Le diagnostic archéologique réalisé portait sur une emprise de 133 400 m2 , ramenée à 114 600 m2 . Plus de cent soixante-neuf sondages ont été réalisés à la pelle mécanique. Leur implantation générale suit un axe sensiblement est-ouest, les tranchées sont longues de 20 m à 30 m, séparées de 10 m à 12 m les unes des autres. Cette prospection s'est traduite par un taux d'ouverture d'environ 9,5 %  de l'emprise du projet. Elle a permis d'observer une séquence de stratigraphie géologique des lieux.

2Ce diagnostic a par ailleurs mis en évidence la présence d'au moins deux occupations qui ont pu être situées chronologiquement et plusieurs réseaux de fossés de différentes époques.

3Tout d'abord, la présence d'un chenal fossile est attestée depuis le nord-ouest du site jusqu'à son extrémité sud-est. Celui-ci marque une division naturelle du terrain sur un axe nord-ouest - sud-est ; les occupations constatées sont localisées sur le côté est de son cours.

4Plusieurs fossés sont recoupés par les tranchées de sondage sur l'ensemble de l'emprise. Des fossés de parcellaire (ou drainage) d'aspect récent, se retrouvent majoritairement sur la partie du site à l'est du chenal. Les parties nord-ouest  et sud-ouest de l'emprise semblent plus anciennes, mais le rare matériel céramique ne suffit pas à les situer dans le temps.

5Au nord de l'emprise, au sud du paléochenal est regroupé un ensemble de fosses et fossés ; le mobilier céramique l'identifie comme gallo-romain dans son dernier état. Cependant, des objets en silex taillés (au plus récent Néolithique) attestent d'une présence plus ancienne. Le secteur sud-est regroupe un ensemble de cinq fonds de cabane, situé lui aussi à une distance très proche du paléochenal dans sa partie sud. Le matériel céramique le cernerait dans les périodes gallo-romaines finissantes (plutôt Bas-Empire) et  mérovingienne (jusqu'au VIIe s.). La relation entre cette occupation et la paléochenal n'est pas établie, mais elle demeure un élément d'interrogation.

6Ces découvertes permettent, d'une part de constater l'existence de plusieurs occupations gallo-romaine et du haut Moyen Âge du Perthois. Elles mettent par ailleurs l'accent sur la transition entre ces deux périodes, et sur la localisation de secteurs d'habitats à proximité des zones humides.

7SIX Garance 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Garance Six, « Hallignicourt-Saint-Dizier – Base aérienne 113 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 27 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11319

Haut de page

Responsable d'opération

Garance Six

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org