Navigation – Plan du site
2004

Reynel, Andelot-Blancheville – Château de Reynel, Château de Montéclair

Responsable(s) des opérations : Fabrice Voirin
Notice rédigée par : Fabrice Voirin

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4890

Date de l'opération : 2004 (PI)

1La prospection inventaire réalisée sur le territoire de ces communes a permis de se rendre compte que la ville de Reynel a connu une croissance précoce, dès la fin du XIe s. Jean-Luc Fray a redéfini les critères de centralité pour savoir si une localité est attractive et détient un pouvoir de commandement sur un ensemble territorial plus ou moins large. En l'occurrence, Reynel compte au moins trois critères de centralité vers 1100 (un château, un prieuré et une église paroissiale) et sept vers 1200 (un prévôt, une collégiale, une léproserie et un marché en plus). La multiplicité de ces équipements amène à faire le constat que Reynel connaît une forte croissance entre 1100 et 1200, ce qui correspond à la période la plus faste de la seigneurie et des seigneurs de Reynel. Par la suite, cette tendance s'infléchira dès le XIIIe s.

2VOIRIN Fabrice

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Fabrice Voirin, « Reynel, Andelot-Blancheville – Château de Reynel, Château de Montéclair », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 30 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11273

Haut de page

Responsable d'opération

Fabrice Voirin

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org