Navigation – Plan du site
2004

Châtres – Le Champ Potet

Responsable(s) des opérations : Stéphane Lenda
Notice rédigée par : Jan Vanmoerkerke

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4867

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Une parcelle de presque 7 hectares, en rive gauche de la Seine, sur la  basse terrasse, a fait l’objet d’un diagnostic motivé par la réalisation d'une usine à béton. Le substrat est constitué d’alluvions anciennes. Cent soixante-dix-sept sondages, ainsi que plusieurs fenêtres, ont été réalisés.  A l’exception de vestiges du XXe s. et de quelques poteaux d’époque indéterminée, cette opération concerne essentiellement une nécropole du Bronze final. Peu de vestiges ayant été trouvés dans les sondages initiaux, un décapage d’environs 2 000 m2 a été effectué autour de la première tombe. Ce n’est qu’après une pluie, que plusieurs autres structures sont apparues dans ce décapage.

2La nécropole  (Fig. n°1 : Plan général du diagnostic) semble s’organiser autour d’un enclos circulaire  avec ouverture au sud-est et sépulture centrale. Autour, cinq grandes et six petites fosses s’apparentent à autant de tombes, mais le caractère funéraire de ces structures reste parfois hypothétique en absence d’ossements (suffisamment caractéristiques) et/ ou de mobilier.

3L’enclos fossoyé (Fig. n°2 : Zoom sur la zone de la Nécropole du Bronze final ) , d’un diamètre de près de 10 m, présente une petite ouverture au sud-est. Le fossé à profil en V a une largeur variant de 0,32 m à 0,51 m et une  profondeur de 0,19 m à 0,65 m. Une fosse centrale, longue de 1,85 m et large de 0,70 m recelait un gobelet à carène basse  (Fig. n°3 : Sépulture à incinération n° 53 avec gobelet à carène basse) qui contenait des restes osseux humains brûlés.

4Ce gobelet permet une datation de cette tombe, et probablement du monument, à la phase initiale du Bronze final, voire même à l’extrême fin du Bronze moyen. Quelques éléments céramique du fossé, potentiellement un peu plus tardifs, suggère une utilisation prolongée du monument ou de la nécropole.

5Parmi les fosses rectangulaires ou ovalaires, ce n’est que la position de la fosse et sa forme qui laissent supposer qu’il s’agit d’inhumations. Dans un cas, un bracelet en bronze a été récupéré. Un autre cas contenait de multiples blocs de silex qui pourraient provenir de murets. Quelques ossements incinérés (mais humains ?) laisseraient ici envisager une interprétation comme incinération.

6Pour les petites fosses circulaires, la présence d’ossements incinérés (un cas) ou de mobilier (quatre cas) semblent bien confirmer leur identification comme fosse d’incinération. Leur organisation autour de l’enclos renforce cette hypothèse.

7En conclusion, il importe de souligner la difficulté de la mise en évidence de telles nécropoles, de petite étendue et composée de structures extrêmement ténues. La qualité du diagnostic a non seulement permis de détecter, mais aussi de circonscrire, identifier et dater cette nécropole qui reste à ce jour un exemple unique. Cela est probablement plus lié à la difficulté de détection qu’à une réelle rareté.

8Vanmoerkerke Jan d'après Lenda Stéphane

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général du diagnostic

Fig. n°1 : Plan général du diagnostic

INRAP (2004)

Fig. n°2 : Zoom sur la zone de la Nécropole du Bronze final 

Fig. n°2 : Zoom sur la zone de la Nécropole du Bronze final 

INRAP (2004)

Fig. n°3 : Sépulture à incinération n° 53 avec gobelet à carène basse

Fig. n°3 : Sépulture à incinération n° 53 avec gobelet à carène basse

INRAP (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général du diagnostic
Crédits INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11250/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 263k
Titre Fig. n°2 : Zoom sur la zone de la Nécropole du Bronze final 
Crédits INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11250/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
Titre Fig. n°3 : Sépulture à incinération n° 53 avec gobelet à carène basse
Crédits INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11250/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 223k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jan Vanmoerkerke, « Châtres – Le Champ Potet », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11250

Haut de page

Responsable d'opération

Jan Vanmoerkerke

SRA

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org