Navigation – Plan du site
2004

Orconte – Le Puits

Responsable(s) des opérations : Garance Six
Notice rédigée par : Garance Six

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4860

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Cette évaluation s'inscrit dans le cadre des interventions archéologiques préalables à l'exploitation d'une carrière d'alluvions anciennes. Le contexte archéologique mais également la présence de nombreuses anomalies révélées par des photographies aériennes ont motivé la réalisation de cette opération. Elle constitue la troisième et dernière phase de diagnostic réalisé sur cette parcelle. Les deux précédentes, mitoyennes à l'ouest, ont été menées respectivement en 2000 et 2003, elles portaient sur des emprises assez proches : 10 000 m² et 13 073 m². Aucun élément anthropique n'y avait été observé. Par ailleurs, la première tranche d'exploitation avait fait l'objet d'un suivi de décapage lors de l'ouverture de cette carrière en 1997.

2Le diagnostic réalisé portait sur une emprise de 12 500 m². En application de la réglementation des carrières, un retrait de 10 m a été observé par rapport aux limites cadastrales nord, est et sud. Trente-trois sondages disposés en quinconce ont été réalisés à la pelle mécanique. Leur implantation suit un axe sensiblement nord-sud, les tranchées sont longues de 20 m à 30 m, séparées de 10 m à 15 m environ et chaque ligne est espacée de10 m. La surface observée est de l'ordre de 1 800 m², elle représente 14,4 % du total.

3Dès la base du labour, un ensemble de zones terreuses de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres carrés ont été dégagées. Elles occupent la partie centre-est de la zone sondée et se développent sur plus ou moins 3 000 m². Cette zone présentant un substrat composé d'un limon gris blanc, leur interprétation comme des fosses d'extraction de matériaux paraît la plus vraisemblable.

4Outre un comblement argilolimoneux, de couleur brun clair, certaines contenaient un nombre variable de tessons de poterie, répartis sur l'ensemble de leur remplissage ou plus ou moins concentrés. Leur profondeur maximale, de l'ordre de quelques dizaines de centimètres, semble se limiter au niveau supérieur des alluvions anciennes composées de sable et de graviers.

5L'étude céramique réalisée par Marion Saurel montre un ensemble caractéristique des habitats. Il se compose de fragments de vases de stockage et de vaisselle fine et grossière, parfois décorée de lignes incisées au peigne et d'applats de graphite. La datation proposée pour l'une des fosses est le Hallstatt C, elle est plus large pour le reste de l'ensemble : du Bronze final au premier âge du Fer. Un parallèle direct peut être établi avec le mobilier d'un petit site d'habitat fouillé en 1997 par Fred Dugois et localisé à quelques centaines de mètres à l'ouest à Orconte La Petite Mare Jandeure. Cette découverte permet, d'une part, d'envisager la présence d'un nouvel habitat à proximité et, d'autre part, de renseigner la carte de répartition des occupations hallstattiennes du Perthois.

6SIX Garance

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Garance Six, « Orconte – Le Puits », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11211

Haut de page

Responsable d'opération

Garance Six

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org