Navigation – Plan du site
2004

Vaudes – Les Fosses

Responsable(s) des opérations : Gilles Deborde
Notice rédigée par : Gilles Deborde

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4812

Date de l'opération : 2004 (EX)

1L’évaluation archéologique préalable à l’ouverture d’une exploitation de granulats sur les parcelles 55 et 56 par la société SAS Carrières Champenoises-Profil TP était justifiée par la proximité de structures liées à un habitat du haut Moyen Âge, mises en évidence par David Billoin (Afan-Inrap) lors d'une première évaluation en 1995. Cette nouvelle intervention conduite en juillet 2004 sur une emprise de 5 ha a confirmé cette occupation.  

L'occupation médiévale

2Les témoins principaux sont représentés par six fonds de cabanes quadrangulaires, associés à au moins un bâtiment sur poteaux, regroupés sur une surface de 2 000 m2 (Fig. n°1 : Situation cadastrale et détails du fond de cabane 4701) . Les six structures sont disposées dans une même orientation de 150° E. Un septième fond de cabane, isolé du groupe et constitué d’une excavation rectangulaire de 2,60 m x 2,20 m bordée de deux empreintes de poteaux extérieures positionnées sur un axe médian, a pu être fouillé exhaustivement au cours de cette intervention.

3Les artefacts issus de cette fouille et de sondages manuels ponctuels entrepris sur les autres structures vont à l’encontre de la suggestion d’une organisation rationnelle et unitaire de l’espace. Un fond de cabane pourrait avoir été occupé avant la fin du XIIe s. Un autre sans doute remanié, semble abandonné après la fin du XIVe s.

4Le remplissage du fond de cabane fouillé manuellement a livré de la céramique de facture médiévale précoce, voire gallo-romaine tardive, associée à de la céramique postérieure à la fin du XIIIe s.

5Après la disparition sans étude approfondie des vestiges identifiés en 1995 dans la parcelle 61, après disparition des témoins d’une extension probable du site vers l’est sur l’emprise d’une ancienne gravière, et en raison de la présence, au nord du site, de la route nationale n° 71 n’offrant plus de possibilité d’investigation sur son tracé, les témoins archéologiques regroupés dans l’angle de la parcelle 55 constituent peut-être la dernière réserve exploitable de ce site médiéval longtemps occupé, dont nous ignorons encore l’origine et l’extension précise.

6Un ancien chemin, le « Chemin des Processions » traversant encore l’emprise en 1834, n’a laissé aucune empreinte apparente dans les sondages.

7DEBORDE Gilles

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Situation cadastrale et détails du fond de cabane 4701

Fig. n°1 : Situation cadastrale et détails du fond de cabane 4701

Auteur(s) : Deborde, Gilles (INRAP). Crédits : Deborde, Gilles, INRAP (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Situation cadastrale et détails du fond de cabane 4701
Crédits Auteur(s) : Deborde, Gilles (INRAP). Crédits : Deborde, Gilles, INRAP (2004)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/11192/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 143k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Deborde, « Vaudes – Les Fosses », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11192

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Deborde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org