Navigation – Plan du site
2004

Lavau – ZAC du Moutot

Responsable(s) des opérations : Nicolas Tisserand
Notice rédigée par : Nicolas Tisserand

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 4822

Date de l'opération : 2004 (EX)

1Une opération d’évaluation archéologique a eu lieu préalablement à l’implantation d’une zone commerciale. La parcelle sondée a une surface de 45 375 m2 . La prospection mécanique s’est traduite par l’ouverture sous la forme de sondages d’environ 9 % (4 100 m2 ) de l’emprise totale du projet.

2Le substrat est caractérisé dans ce secteur par une craie altérée blanchâtre du Turonien inférieur à moyen surmontée d’une couche limoneuse brune à cailloutis crayeux (épaisseur variant de 0 m à 0,60 m) et de terre végétale (0,20 m d’épaisseur en moyenne). Dans la partie nord-ouest du site une couche de limons argileux blancs s’intercale entre la craie altérée qui forme le substrat et les dépôts limoneux brun. Cette couche peut atteindre une épaisseur d’un mètre. Une accumulation plus importante des couches limoneuses caractérise toute la partie ouest du terrain, phénomène pouvant s’expliquer par la présence d’un talus sur lequel est établit le chemin rural n° 1 considéré dans la tradition locale comme le vestige d’une voie reliant Troyes à Soissons.

3L’opération a permis de mettre en évidence trois trous de poteaux et trois fossés. Aucune de ces structures n’a livré de mobilier. Les fossés peuvent être mis en relation avec la voie, quelle que soit sa datation. Ils présentent une orientation parallèle au chemin qui fossiliserait la voie romaine. Bien que cette voie ne soit pas directement attestée par l’archéologie, quelques indices permettent néanmoins d’en soupçonner l’existence.

4En premier lieu, la tradition locale et historique qui présente ce chemin comme ancienne voie romaine dite de Troyes à Rhèges.

5Dans un second temps les quelques opérations archéologiques menées à proximité ont permis la découverte d’une petite nécropole romaine en bord du chemin.

6Enfin, si l’on ajoute à cela le système de fossés qui borde le chemin ainsi que le fait que ce dernier se trouve sur un talus, il ne paraît pas déraisonnable de voir une réalité archéologique dans la tradition historique. Il convient cependant de rester prudent tant que le chemin (aujourd’hui coupé par la rocade) n’aura pas fait l’objet d’un sondage.

7Tisserand Nicolas

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Nicolas Tisserand, « Lavau – ZAC du Moutot », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Champagne-Ardenne, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 29 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/11147

Haut de page

Responsable d'opération

Nicolas Tisserand

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org