Navigation – Plan du site
1991

Tilloy-lès-Mofflaines – Zone Industrielle est

Responsable(s) des opérations : Alain Jacques
Notice rédigée par : Alain Jacques

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SU)
Inventeur(s) : Jacques Alain

1C’est à la construction d’une usine dans la zone industrielle de Tilloy-lès-Mofflaines que l’on doit la découverte de structures gauloises et romaines, fouillées en automne 1991.

Période gauloise

2Plusieurs fosses et fossés sans organisation apparente ont révélé du mobilier datable de La Tène moyenne et finale.

Le bâtiment gallo-romain

3Le bâtiment, orienté sud-est, est de forme rectangulaire avec une longueur de16,30 m pour une largeur de 12 m. La fouille a montré qu’il comportait deux phases principales d’occupation. La première construction du Haut-Empire (seconde moitié du Ier s.-début du IIe s.) est réalisée sur les fondations en calcaire damé de 0,60 m de large. Elle présente en façade deux tourelles d’angle débordantes. Au cours d’une deuxième phase de travaux, le bâtiment fut transformé en reprenant dans ses grandes lignes le plan de la construction antérieure. Toutefois, les tourelles ont disparu au profit d’un portique continu. À l’intérieur, l’espace a été scindé en quatre salles. En ce qui concerne les aménagements, seul un foyer dans la pièce est, peut indiquer une activité domestique.

L’annexe

4La bâtisse rectangulaire de 18,50 m x 5,50 m est fondée sur une faible semelle de craie, sauf pour la partie est qui est réalisée avec des pieux. Ces observations suggèrent qu’une réparation ou un agrandissement ait été effectué dans une phase de travaux postérieure. L’absence de cloisonnements internes, son architecture, identifie cette structure à une grange ou une étable. Ces deux constructions sont disposées le long d’une voie de 2,50 m de large, la bande de roulement en tuiles et calcaire compactés a conservé de nombreuses ornières et traces de rechapage. Elle est bordée au sud par un fossé au profil en « V » de 1 m de profondeur. On remarque que cette route servait encore de limite de terroir entre les communes de Tilloy et de Feuchy, matérialisée à cet endroit par un chemin creux. Des fosses d’extraction d’argile de la seconde partie du IVe s. sont probablement à mettre en relation avec l’état II du bâtiment principal. L’édification de l’annexe peut être datée de cette même période.

5Les vestiges mobiliers relèvent essentiellement du IVe s. Ils se composent de dix monnaies en bronze qui s’échelonnent du IIe s. au milieu du IVe s., de sigillée d’Argonne du type Chenet 320 ornée de molettes du groupe 1, 2 et 3 de Hubener. La céramique commune a livré les formes classiques du répertoire régional du Bas-Empire.

6À noter, au sein du matériel métallique, la présence d’une décoration en bronze avec tenons en forme de peltes opposées. Un modèle identique est répertorié à Thérouanne. Cet objet évoque les découvertes de décors de harnais retrouvés dans les établissements ruraux voisins de Saint-Laurent, Monchy et dans les casernes du castrum d’Arras. Ils proviennent de contextes liés à la présence de militaires germaniques.

Inventaire des monnaies

7• Fosse F.11 :

8Antonin, sesterce, Rome, 140, type TR POT COS III à la louve (RIC III, Antonin 648 ou 650 ; BMC IV, Antonin 1318-1319 ou 1321 ; HILL 13, Antonin 285 ou 287), 18,42 g, (usé et corrodé) ; 12h ;

9• Fosse F.12 :

101) Tétricus I (?), imitation réduite d’antoninien, après 280 (d’après module), Dr/Illisible - Effigie barbue radiée à dr., Rv./Illisible - type HILARITAS AVGG de Tétricus I (cf. Elmer 789/790), 1,49 g ;1 h ; ca 12 mm ;

112) Constantin I consécration, follis réformé, Trèves, 337, type au quadrige, marque TREP ou S (LRBC I, 106 ; RIC VIII, Trèves 44 rectangulaire), datation selon Depeyrot, pp. 84-85, 1,21 g ; 12h ;

123) Constance II, demi-maiorina, Rome, ca 355-356, type FEL TEMP REPARATIO, cavalier tombant, marque R [? palme ?] (LRBC II, Rome 677, 680 ou 682 ; RIC VIII, Rome 272, 282 ou 304), 1,82 g ; 12 h ;

13• Fosse F.30 :

141) Tétricus II, imitation réduite d’antoninien, après 280 (d’après module), Dr/JCV P F AG (sic) - Effigie radiée à dr., Rv/JIVG - type SPES AVGG (cf. Elmer 791/796), 1,13 g, 9 h, 12,5/15 mm ;

152) Constantin II César, follis réformé, Trèves, 323, type CAESARUM NOSTRORUM-VOT/X, marque STR (RIC VII, Trèves 433), 3,42 g, 6 h ;

163) Constantin II César, follis réformé, entre mi-325 et début 327, type PROVIDENTIAECAESS, marque PTR croissant pointé (RIC VII, Trèves 479 ; LRBC I, Trèves 33). Datation selon Depeyrot, ouv. cit. en note 3, p. 66, 3,06 g, 6 h ;

174) Constantin II César, follis réformé, Lyon, 336 ou 337, type GLORIA EXERCI-TVS 1 enseigne, marque [?] SLG (RIC VII, Lyon 276, 281 ou 287), 1,54 g, 6 h.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alain Jacques, « Tilloy-lès-Mofflaines – Zone Industrielle est », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/10020

Haut de page

Responsable d'opération

Alain Jacques

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org